NOUVELLES

Un ministre du nouveau gouvernement français condamné pour «injure publique»

23/05/2012 03:50 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

PARIS - Un tribunal parisien a condamné un membre du nouveau gouvernement français, mercredi, pour avoir publiquement injurié les gestionnaires d'une entreprise de traversiers, mais la cour lui a seulement imposé une amende de quatre euros (5,00 $ US).

Arnaud Montebourg, un opposant à la mondialisation qui vient d'être nommé ministre du Redressement productif (relance industrielle), avait déclaré l'an dernier dans une entrevue avec un journal que les directeurs de SeaFrance, une entreprise de traversiers outre-Manche, étaient des «escrocs». L'entreprise en difficulté, qui comptait des centaines d'employés, a cessé ses activités l'année dernière.

Le tribunal a condamné M. Montebourg pour «injure publique». L'amende sera versée aux quatre directeurs de Sea France.

M. Montebourg a estimé que ses propos n'avaient dépassé aucune limite «selon ce qui est raisonnable dans une société démocratique», mais des élus de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) ont appelé à sa démission.

La condamnation d'Arnaud Montebourg est une source d'embarras pour le nouveau gouvernement français, dont les membres ont signé une charte d'éthique en prenant leurs fonctions la semaine dernière.

PLUS:pc