NOUVELLES

Les Kings de Los Angeles ajoutent un autre chapitre improbable à leur histoire

23/05/2012 07:19 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Une foule de centaines de personnes de long et de plusieurs douzaines de personnes de large a accueilli les Kings à Los Angeles, mercredi, après que l'équipe eut ajouté un autre chapitre improbable à son histoire.

Environ 4000 amateurs se sont présentés à l'aéroport de Los Angeles pour applaudir les Kings, à leur retour de l'Arizona. Même Dustin Penner, le héros du match no 5 contre les Coyotes de Phoenix, était complètement abasourdi.

«C'est comme si on passait le long d'une marée humaine, a déclaré Penner, qui a marqué le but gagnant en prolongation permettant aux Kings de remporter la finale de l'Ouest. Il y avait des gens à perte de vue. Ce n'est pas quelque chose qu'on va oublier de sitôt. C'est le genre d'expérience qu'on a seulement la chance de vivre lorsqu'on se rend aussi loin en séries.»

Après une saison régulière marquée par les déceptions, les faux départs et par des changements majeurs, les Kings sont devenus l'équipe qu'ils s'attendaient à être en séries éliminatoires. Los Angeles n'a eu besoin que de 14 matchs — égalant ainsi un record de la LNH — pour atteindre la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1993, dominant ses adversaires 41-22 au chapitre des buts.

Les Kings ont remplacé leur entraîneur Terry Murray par Darryl Sutter vers la mi-saison. Ils ont eu beaucoup de difficultés à trouver le fond du filet tout au long de la campagne, ne retrouvant leur rythme à l'attaque que vers le 65e match. Ils ne se sont ensuite assurés d'une place en séries que lors de la 81e rencontre du calendrier régulier.

«Tout le monde a amorcé la saison en sachant qu'on allait être une bonne équipe, le genre d'équipe qu'on forme en ce moment, a ajouté Penner. Surtout les vétérans. Ils savaient que toutes les pièces du casse-tête étaient là. On avait seulement de la difficulté à les mettre en place. Mais éventuellement, les étoiles se sont alignées et tout est rentré dans l'ordre au bon moment.»

PLUS:pc