NOUVELLES
23/05/2012 04:55 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

Le TSX clôture en hausse de plus de 100 points grâce aux chasseurs d'aubaines

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi, la contribution tardive des chasseurs d'aubaines lui permettant de renverser le recul de près de 200 points qu'elle affichait plus tôt dans la séance.

Le marché a connu un difficile début de séance, avant la rencontre des leaders de l'Union européenne. Les courtiers sont sceptiques de voir les chefs d'État s'entendre sur un plan pour contenir la crise des dettes de la zone euro.

L'indice composé S&P/TSX a grimpé de 113,01 points pour terminer avec 11 564,8 points, tiré vers le haut par la croissance marquée du secteur minier — et ce, même is les cours du pétrole et du cuivre ont touché de nouveau creux pour les derniers mois.

«On peut reculer jusqu'à un certain point, mais à un moment donné, certains groupes vont regarder ça et se dire que certaines actions ont reculé dans une région qui les rend attrayantes», a expliqué Fred Ketchen, gestionnaire de fonds chez Scotia Capitaux.

La Bourse de croissance TSXV a grimpé de 9,73 points à 1256,48 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,23 cent US à 97,64 cents US. Le huard avait reculé jusqu'à 97,13 cents US en cours de séance, ce qui est son plus faible niveau depuis décembre. Les investisseurs ont semblé préférer se réfugier dans les bons du Trésor américains pour éviter les devises jugées plus risquées en raison de leur exposition aux matières premières — ce qui est le cas du dollar canadien.

Le huard n'a pas profité de la publication de données sur le commerce de détail pour le mois de mars, lesquelles ont été conformes aux attentes des économistes. La valeur du commerce de détail a avancé de 0,4 pour cent pour atteindre 39,1 milliards $ en mars, ce qui a plus que compensé le recul observé en février.

Aux États-Unis, les principaux indices boursiers ont aussi rebondi après avoir commencé la journée dans le rouge. Les investisseurs s'inquiétaient surtout du fait que la Grèce puisse être forcée de quitter la zone euro.

Mais la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles n'a glissé que de 6,66 points à 12 496,15 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 11,04 points à 2850,12 points et que l'indice élargi S&P 500 a progressé de 2,23 points à 1318,86 points.

Le TSX connaît jusqu'à maintenant un mois de mai plutôt difficile, étant durement touché par les craintes au sujet de la zone euro et le ralentissement de l'économie mondiale. L'indice-phare du parquet torontois affiche une baisse de 9,2 pour cent par rapport à son sommet de la fin février et une baisse de 6,2 pour cent depuis le début mai.

Les chefs des 27 États-membres de l'Union européenne se rencontrent pour un sommet qui se consacrera aux problèmes économiques et à la crise politique en Grèce. Ils ont indiqué que tout serait sur la table, incluant une discussion sur d'éventuels emprunts de groupe pour les pays qui utilisent l'euro comme monnaie — avec l'émission d'«euro-obligations».

Mais très peu d'observateurs s'attendent à voir émerger de ce sommet des mesures concrètes pour stimuler la croissance et la stabilité dans la zone euro.

Le cours du lingot d'or a continué de reculer, cédant mercredi 28,20 $ US à 1548,40 $ US l'once à New York. Malgré tout, le secteur aurifère de Toronto a bondi d'environ 4,5 pour cent. L'action de Goldcorp (TSX:G) a notamment gagné 2,50 $ à 38,40 $.

Le secteur des métaux de base a avancé de 3,22 pour cent, même si le cours du cuivre a échappé 9 cents US à 3,40 $ US la livre. Ce dernier s'est déprécié de 11 pour cent depuis le début mai et se trouve actuellement à son plus faible niveau depuis la fin 2011. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a gagné 1,48 $ à 31,46 $.

Le secteur de l'énergie a crû de 0,65 pour cent, alors que le cours du pétrole brut a reculé de 1,95 $ US à 89,90 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, soit son plus faible niveau depuis la fin octobre. Le baril de pétrole valait 106 $ US à la fin avril. Le titre de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a grimpé de 45 cents à 31,45 $.

PLUS:pc