NOUVELLES

Le négociateur iranien espère que la réunion de Bagdad inaugure une "nouvelle ère"

23/05/2012 04:55 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Le principal négociateur iranien sur le nucléaire, Saïd Jalili, a espéré que les discussions entre Téhéran et les grandes puissances mercredi à Bagdad seraient l'occasion d'inaugurer une "nouvelle ère" dans leurs relations, selon des médias iraniens.

"Puisque ces négociations sont fondées sur la coopération, les négociations entre les sept nations concerneront des enjeux internationaux, régionaux et nucléaires, et nous espérons que cela sera le point de départ d'une nouvelle ère" a déclaré M. Jalili à un homme politique irakien, Ammar al-Hakim, selon des propos rapportés par la presse locale.

M. Jalili doit rencontrer mercredi dans la capitale irakienne des représentants du groupe dit des 5+1 (les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU: Etats-Unis, Russie, Chine, France, et Grande-Bretagne, plus l'Allemagne) pour discuter du programme nucléaire controversé de l'Iran.

Téhéran affirme que ce programme est purement pacifique, mais une bonne partie de la communauté internationale le considère comme une tentative dissimulée de se doter de l'arme nucléaire, et l'Iran fait l'objet de sévères sanctions pour le dissuader de poursuivre ces activités.

"Nous sentons que l'Occident a compris que ce n'était plus le moment d'utiliser sa stratégie de pression", a déclaré M. Jalili cité par les agences Fars et Mehr.

"Nous espérons que les négociations de Bagdad seront l'occasion pour les 5+1 de renoncer à certaines de leurs stratégies stériles", a-t-il dit à M. Hakim, chef d'un parti chiite, le Conseil islamique suprême irakien.

fpn/rmb/cnp/hj

PLUS:afp