NOUVELLES
23/05/2012 01:14 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

Kosovo - La Fifa se défend et invite la Serbie à discuter

Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, a argué mercredi d'une volonté d'aider "au développement du football" pour justifier l'accord donné pour des matches amicaux impliquant le Kosovo, ce qui avait provoqué la colère de la Serbie, invitée par la Fifa à en discuter.

Dans un courrier adressé à Tomislav Karadzic, président de la fédération serbe de football (FSS), dont des extraits ont été communiqués par la Fifa, M. Valcke précise que "les membres européens du comité exécutif de la Fifa se sont abstenus durant cette décision (mardi)".

Le secrétaire général de la Fifa insiste aussi sur le fait que cela ne "constitue pas un pas vers une acceptation pour devenir membre de la Fifa", rappelant que "tant que la Fédération de football du Kosovo (FKK) n'est pas membre de l'UEFA, elle ne peut pas être membre de la Fifa".

Et d'inviter M. Karadzic à une réunion le 31 mai à 13h00 au siège de la Fifa à Zurich, avec un représentant de l'UEFA, pour discuter des implications de cette décision. Les conclusions de cette réunion seraient ensuite soumises à une réunion extraordinaire du comité exécutif de la Fifa le 4 juillet.

Le Comité exécutif de la Fifa avait donné mardi son accord pour que les équipes nationales puissent disputer des matches amicaux contre le Kosovo, qui n'est pas une fédération membre de la Fifa.

A Belgrade, la Fédération serbe de football (FSS) avait élevé une "vive protestation contre la décision de la FIFA (...) permettant à ses membres de jouer des matches amicaux avec la soit disant équipe nationale de la soit disant République du Kosovo".

"Nous allons plaider pour une annulation de cette décision", a poursuivi la FSS.

Ancienne province serbe, le Kosovo a été le théâtre d'un conflit (1998-1999) entre indépendantistes albanais kosovars et forces de Belgrade. En février 2008, la majorité albanaise du Kosovo a proclamé l'indépendance de ce territoire, que la Serbie refuse de reconnaître.

pgr/jcp

PLUS:afp