NOUVELLES
23/05/2012 04:57 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

Des Birmans manifestent de nouveau contre les coupures d'électricité

RANGOON, Myanmar - Des manifestants birmans se sont rassemblés pour le deuxième soir consécutif, mercredi à Rangoon, afin de dénoncer les incessantes coupures d'électricité dans le pays, dans ce qui constitue un test de la tolérance du gouvernement réformateur du président Thein Sein face à la contestation.

Les manifestations à Rangoon surviennent après des rassemblements similaires à Mandalay, la deuxième plus grande ville de Birmanie, et rappellent que les récentes ouvertures en faveur des réformes politiques et de la réconciliation n'ont pas mis fin au mécontentement social dans le pays.

Une centaine de personnes ont marché en portant des bougies mercredi soir dans le centre-ville de Rangoon, soit environ deux fois plus que la veille. Le nombre de curieux qui observaient la manifestation a lui aussi augmenté, passant de quelques centaines mardi à plus de 1000 mercredi, alors que des dizaines de policiers montaient la garde.

«Nous sommes ici pour exprimer nos souhaits au gouvernement», a expliqué Aung Myint, 35 ans, qui participait à la manifestation près de la pagode Sule, un monument emblématique de la ville. «Nous ne sommes affiliés à aucun parti politique. C'est une manifestation purement pacifique contre les coupures d'électricité dont souffre le pays.»

Jusqu'à l'année dernière, la Birmanie était dirigée par une junte militaire qui ne tolérait aucune manifestation, craignant qu'elles ne mènent à une plus grande contestation de l'autorité. En 2007, de petites manifestations se sont transformées en révolte générale menée par des moines bouddhistes, un mouvement réprimé par les forces armées.

Les réformes récemment engagées par le nouveau gouvernement ont été saluées par la communauté internationale. Plusieurs pays, dont les États-Unis, ont allégé leurs sanctions contre la Birmanie.

Les manifestations contre les coupures de courant à Mandalay, un centre traditionnel de contestation en Birmanie, ont commencé dimanche et se poursuivent. Une manifestation similaire a eu lieu à Monywa, une autre ville du centre-nord du pays.

La Birmanie est affligée par de fréquentes coupures de courant depuis plus de 10 ans. Le pays possède d'importantes réserves de gaz naturel, mais son système de distribution électrique ne suffit pas à la demande.

Mardi, le gouvernement a demandé aux citoyens de faire preuve de compréhension. Le ministre de l'Électricité a diffusé un message dans les trois journaux gouvernementaux sous le titre «Appel au public».

Le gouvernement a expliqué qu'un rationnement était appliqué pour faire face à la demande accrue et à une baisse de l'approvisionnement durant les mois chauds de l'été. Le gouvernement a aussi blâmé les rebelles kachin pour avoir fait exploser plusieurs pylônes électriques dans le nord du pays il y a quelques jours, ce qui a réduit l'approvisionnement dans plusieurs régions.

PLUS:pc