NOUVELLES

Un juif yéménite hospitalisé après avoir été poignardé à Sanaa (fils)

22/05/2012 07:36 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Un juif yéménite a été poignardé mardi à Sanaa et hospitalisé, a affirmé à l'AFP son fils, l'un des membres d'une communauté qui ne compte plus que quelque 300 membres.

Selon Yehya Zendani, son père Haroun, âgé de 50 ans, a été "attaqué par un homme qui l'a poignardé au cou et au ventre". "Il a affirmé que mon père l'avait ensorcelé et ruiné", a-t-il ajouté.

Il a précisé que son père se trouvait dans le marché de Saawan, proche de l'ambassade américaine dans le nord de Sanaa, lorsqu'il a été attaqué.

La famille de M. Zendani est originaire de Salem, dans la province de Saada (nord). Les habitants juifs de cette région, en proie à une rébellion contre le pouvoir central, avaient été installés depuis 2007 par les autorités dans une enclave sécurisée près de l'ambassade américaine dans la capitale.

Sur les quelque 60.000 juifs qui vivaient au Yémen au moment de la création de l'Etat d'Israël en 1948, il n'en resterait que 300 environ dans ce pays.

Entre 1949 et 1952, quelque 48.000 ont été transférés vers l'Etat hébreu lors de l'opération "Tapis Volant".

Les effectifs de la communauté n'ont cessé de diminuer depuis, l'émigration se poursuivant par petits groupes, vers Israël ou les Etats-Unis. En 2009, une soixantaine ont été discrètement transférés aux Etats-Unis, en octobre, depuis la petite ville de Raïda, à 80 km au nord de Sanaa.

mou-wak/at/sw

PLUS:afp