NOUVELLES

Un activiste sudiste tué dans des heurts avec la police dans l'est du Yémen

22/05/2012 08:37 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Un homme a été tué mardi dans l'est du Yémen lors d'affrontements entre la police et des partisans du Mouvement autonomiste qui observaient une journée de "désobéissance civile" à l'occasion de l'anniversaire de l'unification du Yémen, selon des sources médicales.

L'incident s'est produit à Moukalla, dans la province du Hadramout, où les activistes sudistes ont bloqué les routes à l'aide de pierres et de pneus enflammés et fermé les commerces, selon des témoins.

Un partisan du Mouvement sudiste a été tué et sept autres blessés, selon les sources médicales.

Les activistes observaient une journée de "désobéissance civile" à l'appel de la faction dure du Mouvement sudiste, dirigée par l'ancien vice-président en exil Ali Salem Al-Baïd, qui réclame l'indépendance du sud du Yémen.

L'appel a également été suivi dans d'autres provinces sudistes, comme Lahj et Daleh, et partiellement observé à Aden, principale ville du sud du Yémen, notamment dans les quartier de Mansoura et Moualla, fiefs du mouvement sudiste.

Le 22 mai marque le 22ème anniversaire de l'unification des Yémen nord et sud. Pour beaucoup de sudistes, l'union sur des bases égalitaires a pris fin avec l'écrasement en 1994 par les troupes nordistes d'une éphémère sécession sudiste.

Depuis, les habitants du Sud se plaignent d'être traités comme des citoyens de seconde zone.

str-wak/at/feb

PLUS:afp