NOUVELLES

L'ONU appelle l'armée à protéger les autorités intérimaires du Mali

22/05/2012 01:04 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "condamné fermement" l'agression contre le président par intérim du Mali Dioncounda Traoré et appelé l'armée malienne à protéger les "autorités intérimaires légitimes", a indiqué mardi son porte-parole Martin Nesirky.

M. Ban "appelle l'armée malienne et les institutions de sécurité à remplir leur fonction première de protection de l'Etat et de ses autorités intérimaires légitimes et souligne la nécessité de tenir pour responsables les auteurs de l'attaque", a déclaré M. Nesirky.

Le secrétaire général appelle aussi "l'ensemble des acteurs maliens à s'abstenir de toutes actions susceptibles d'entraver le processus de transition et de compromettre davantage les perspectives de paix et de stabilité dans le pays".

Dioncounda Traoré, investi le 12 avril président par intérim du Mali après un coup d'Etat militaire le 22 mars, a été agressé à son bureau à Koulouba, près de Bamako, par des manifestants hostiles à son maintien au pouvoir au-delà de mardi, terme de 40 jours d'intérim prévus par la Constitution. Des manifestants ont réussi à pénétrer dans son bureau malgré la présence de militaires.

M. Traoré doit rester au pouvoir pour diriger à compter de mardi une transition d'un an, en vertu d'un accord signé dimanche notamment entre les putschistes et la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.

avz/gde

PLUS:afp