NOUVELLES

Le Premier ministre égyptien appelle au calme pour la présidentielle

22/05/2012 05:04 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre égyptien Kamal al-Ganzouri a appelé au calme mardi à la veille de la première élection présidentielle depuis la chute de Hosni Moubarak l'an dernier, et a demandé aux forces politiques d'accepter le verdict de ce vote historique.

M. Ganzouri a demandé aux Egyptiens de "rester unis pour assurer la réussite de ce processus électoral et accepter la décision de la majorité qui sortira des urnes".

Il a exprimé également, dans un communiqué, l'espoir que "l'élection se déroule dans le calme" et a appelé "les candidats, les forces politiques et les partis à demander à leurs partisans de respecter la volonté des autres et d'accepter le résultat du scrutin".

Quelque 50 millions d'électeurs sont appelés aux urnes mercredi et jeudi pour le premier tour de cette élection qui doit désigner le successeur de M. Moubarak, contraint au départ par une révolte populaire le 11 février 2011.

Un second tour est prévu les 16 et 17 juin au cas où aucun candidat n'emporterait la majorité absolue au premier.

Les principaux candidats sont l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, le dernier Premier ministre de M. Moubarak Ahmad Chafiq, l'islamiste indépendant Abdel Moneim Aboul Foutouh, le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi, ainsi qu'un représentant de la gauche nassérienne, Hamdeen Sabbahi.

M. Ganzouri dirige un gouvernement de transition nommé par l'armée, au pouvoir depuis le départ de l'ancien président. Les militaires ont promis de rendre le pouvoir aux civils avant la fin juin, une fois le nouveau chef de l'Etat élu.

jaz-cr/ezz/sw

PLUS:afp