NOUVELLES

L'Autorité palestinienne salue le nouvel accord de réconciliation Fatah-Hamas

22/05/2012 10:07 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Le nouveau gouvernement de l'Autorité palestinienne dirigé par le Premier ministre Salam Fayyad a salué mardi le dernier accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah du président Mahmoud Abbas et confirmé son intention de préparer des élections municipales.

Lors du Conseil des ministres hebdomadaire, le gouvernement a "salué le récent accord au Caire sur la réconciliation nationale, y compris la formation d'un gouvernement dirigé par le président Mahmoud Abbas et l'organisation d'élections présidentielle et législatives", selon un communiqué officiel.

"Le gouvernement considère l'accord du Caire comme un prélude à l'organisation d'élections locales dans une atmosphère de consensus, garantissant leur tenue dans l'ensemble de la patrie".

En vertu de l'accord de réconciliation signé le 27 avril 2011 entre le Fatah et le Hamas, qui administrent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et la bande de Gaza, leurs deux gouvernements rivaux devaient céder la place à un exécutif transitoire non partisan chargé d'organiser des élections générales dans un délai d'un an.

Mahmoud Abbas a tiré acte de l'enlisement de la réconciliation en nommant le 16 mai un nouveau gouvernement Fayyad, qui a entrepris la convocation d'élections municipales dans la seule Cisjordanie, au moins dans un premier temps, des décisions critiquées par le Hamas.

Mais dimanche soir, le Fatah et le Hamas ont conclu un nouvel accord sous médiation égyptienne au Caire prévoyant que commencent simultanément le 27 mai les consultations pour la formation du gouvernement d'indépendants et les travaux de la Commission électorale centrale (CEC) pour mettre à jour ses registres dans la bande de Gaza.

Cet exécutif transitoire dirigé par M. Abbas disposera d'un mandat de six mois maximum, au terme duquel, si les élections n'ont pas pu se tenir, les deux mouvements se réuniront pour discuter de la formation d'un nouveau gouvernement, avec à sa tête une personnalité indépendante, selon les signataires.

he-sst/agr/hj

PLUS:afp