Le titre du champion des réseaux sociaux Facebook plongeait encore mardi, au troisième jour de sa cotation, perdant 6,67% à 31,74 dollars moins d'une demi-heure après l'ouverture de la Bourse à New York.

Le titre, qui s'était maintenu de justesse au-dessus de son cours d'introduction de 38 dollars vendredi grâce à l'intervention des banques ayant piloté l'opération, avait déjà chuté de 10,99% lundi, deuxième jour de sa cotation.

Ainsi en moins de quatre jours, la valorisation du site aux 900 millions d'utilisateurs a déjà baissé de 17 milliards de dollars.

Ce plongeon apparemment sans frein fait déjà dire à certains que les investisseurs ont retenu la leçon de la frénésie autour des valeurs internet, tandis que débute la recherche des responsabilités d'un tel échec, qui contraste avec le rebond des marchés boursiers depuis lundi.

Facebook a mis vendredi sur le marché 421 millions d'actions, pour une opération à 16,02 milliards de dollars, la plus grosse pour une valeur internet, la deuxième plus importante pour une valeur américaine tous secteurs confondus.

Dès vendredi l'entrée en Bourse ultra-médiatisée s'était terminée sur une déception, le titre n'ayant arraché qu'une maigre progression de 0,61% pour finir la séance à 38,23 dollars, soit 23 cents au-delà du cours d'introduction.

chr/sl/gde