NOUVELLES

Du sang de l'ancien président américain Ronald Reagan vendu aux enchères

22/05/2012 06:42 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

LONDRES - Une maison d'enchères des îles Anglo-Normandes a mis en vente une fiole qui contient supposément des restes du sang de l'ancien président américain Ronald Reagan, une vente dénoncée mardi par les proches du défunt et par sa fondation.

La fiole, proposée aux acheteurs par Internet, a été utilisée par un laboratoire qui a testé le sang de Ronald Reagan lors de son hospitalisation en 1981, après qu'il eut été victime d'une tentative d'assassinat à Washington, a indiqué la maison de vente aux enchères PFCAuctions.

Le fils de Ronald Reagan, Michael, a condamné la vente et s'est dit persuadé qu'il ne s'agit pas du sang de son père.

«Peu importe ce qu'il y a dans la fiole — ça pourrait être du sang de souris —, ce n'est certainement pas du sang Reagan», a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique à Los Angeles. «Et quelle chose scandaleuse à faire à Nancy (la veuve de l'ancien président) et à la famille. J'espère que le monde appellera cette organisation à cesser (la vente) et à se désister, parce c'est de la pacotille.»

«Même si c'était vrai, comment peuvent-ils faire une chose pareille?» a commenté John Heubusch, directeur de la Fondation présidentielle Ronald Reagan en Californie. Il a condamné la vente aux enchères et promis d'y mettre un terme.

Les enchères pour la fiole ont dépassé les 7000 livres anglaises (11 000 $ US) mardi, selon PFCAuctions. La vente prend fin jeudi.

«Si cette histoire est vraie, c'est un acte lâche et nous utiliserons tous les moyens juridiques pour faire cesser la vente», a dit M. Heubusch dans un communiqué.

«Nous avons parlé à GW (l'hôpital George Washington) et ils nous ont assuré qu'une enquête était en cours pour déterminer comment une telle chose a pu se produire.»

La maison d'enchères affirme sur son site que la fiole ne vient pas de l'hôpital George Washington où M. Reagan a été traité, mais du laboratoire Bio Science de Columbia, dans le Maryland.

Le vendeur est un homme dont la mère décédée a pris la fiole dans le laboratoire avec la permission de son directeur, plusieurs semaines après que les tests eurent été effectués, a déclaré une porte-parole de la maison d'enchères, Kylie Whitehead.

«Personne de la fondation (Reagan) ou de la famille ne s'est plaint à nous», a-t-elle affirmé mardi.

PLUS:pc