NOUVELLES

Cinq policiers égyptiens condamnés pour la mort de manifestants

22/05/2012 10:30 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Cinq policiers égyptiens ont été condamnés à dix ans de prison, mardi, pour avoir tué des manifestants lors du mouvement de contestation qui a conduit à la chute du président Hosni Moubarak, en février 2011.

La décision de la cour pénale de Gizeh a été accueillie avec soulagement par les proches de victimes. Les cinq accusés, absents au procès, ont été condamnés par contumace. En vertu de la loi égyptienne, ils seront rejugés si les autorités parviennent à les retrouver.

Au total, 17 policiers étaient jugés dans ce procès pour la mort de cinq manifestants et les blessures subies par 17 autres devant des postes de police de Gizeh au début de 2011. Deux policiers ont été condamnés à un an de prison avec sursis et les dix autres ont été acquittés.

Plus de 800 manifestants ont été tués lors du soulèvement qui a conduit à la chute d'Hosni Moubarak. Plusieurs ont succombé après avoir été blessés par des tirs lors d'affrontements devant des postes de police.

Jusqu'ici, près de 200 policiers et responsables de la sécurité ont été inculpés en lien avec la mort de manifestants en 2011. Un certain nombre font présentement face à la justice, dont Hosni Moubarak lui-même, dont le verdict est attendu en juin.

PLUS:pc