NOUVELLES

Algérie: plus de 4.000 mines datant de l'ère coloniale détruites en avril

22/05/2012 09:28 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

L'armée algérienne a détruit en avril 4.295 mines sur les frontières est et ouest du pays, dans le cadre d'une vaste opération dans les zones minées par l'armée française durant la guerre d'Algérie (1954-1962), a indiqué mardi l'agence de presse algérienne APS.

Ces nouvelles destructions portent le nombre total général des mines détruites au 30 avril 2012, à 627.914 mines, soit 531.434 mines antipersonnel, 92.505 mines anti-groupes et 3.975 mines éclairantes, a précisé la même source.

Près de trois millions de mines sur un total de 11 millions posées par l'armée française, sont toujours enfouies le long des frontières est et ouest de l'Algérie, avait indiqué en janvier un responsable de l'armée algérienne.

La France a officiellement remis en 2007 à l'Algérie les plans des lieux où les mines ont été placées, le long des lignes "Challe" et "Morice", entre 1956 et 1959.

La ligne Challe avait été installée à l'est du pays, entre l'Algérie et la Tunisie, à partir de juillet 1957. Elle doublait la ligne Morice destinée à empêcher les infiltrations de combattants de l'Armée de libération nationale (ALN) depuis le Maroc et la Tunisie.

abh/aub

PLUS:afp