NOUVELLES

USA: 30 jours de prison pour avoir filmé un jeune homosexuel à son insu

21/05/2012 01:12 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Un étudiant qui avait filmé à son insu son compagnon de chambre homosexuel, qui s'était ensuite suicidé, a été condamné lundi à 30 jours de prison par un juge de New Brunswick près de New York.

Dharun Ravi, 20 ans, qui avait brièvement filmé à distance avec sa webcam un baiser entre Tyler Clementi, 18 ans, et un ami en septembre 2010 dans leur chambre de l'université de Rutgers (New Jersey), risquait jusqu'à dix ans de prison, et une expulsion des Etats-Unis.

Né en Inde, il n'était pas jugé pour le suicide de Tyler Clementi, mais pour atteinte à sa vie privée et homophobie.

Avant d'énoncer sa condamnation, plus légère qu'attendue, le juge n'a pas mâché ses mots à l'adresse du jeune étudiant, qui l'écoutait les larmes aux yeux et visiblement tendu.

"Je ne vous ai pas entendu vous excuser une seule fois", a déclaré le juge à Dharun Ravi.

Il a dénoncé son "insensibilité colossale", mais a ajouté qu'il ne recommandait pas l'expulsion. "Vous ne pourrez jamais effacer la peine que vous avez causée", a ajouté le juge.

Son compagnon de chambre, Tyler Clementi, 18 ans, avait sauté du Washington Bridge (reliant le New Jersey à New York) le 22 septembre 2010, après avoir découvert que Dharun Ravi l'avait espionné à distance trois jours plus tôt avec une webcam, alors qu'il embrassait un ami dans leur chambre de l'université de Rutgers.

L'affaire avait à l'époque fait grand bruit, suscitant la colère de la communauté homosexuelle et provoquant un débat sur le harcèlement électronique.

D'autres avaient à l'inverse dénoncé en Dharun Ravi la victime d'un procureur qui en aurait trop fait.

Ces derniers jours, plusieurs représentants de la communauté homosexuelle avaient demandé une peine moins lourde que le maximum prévu par la loi, soulignant que Dharun Ravi n'était pas jugé pour la mort du jeune homosexuel, mais pour l'avoir espionné.

Une peine de dix ans aurait été une "vengeance, dépassant la punition", a estimé après le verdict Steven Goldstein, président de l'organisation de défense des homosexuels du New Jersey "Garden State Equality". "Mais ce n'était pas non plus une blague d'enfant qui aurait mal tourné", a-t-il ajouté, soulignant "l'homophobie" de Dharun Ravi.

Il avait fallu 13 heures de délibérations au jury populaire pour reconnaître Ravi coupable d'intimidation ciblée, d'atteinte à la vie privée, d'entrave à l'enquête et de subordination de témoins en mars dernier.

Après avoir brièvement filmé Tyler Clementi le 19 septembre, il avait à nouveau essayé deux jours plus tard, invitant des amis à se joindre à lui pour regarder ce qui se passait entre Clementi et son ami. Mais Clementi, alerté par un tweet de Ravi sur ce qui se tramait, avait débranché la caméra.

bd/eg

PLUS:afp