NOUVELLES

Un agent saisit le sein d'une opposante : la police ougandaise s'excuse

21/05/2012 11:15 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Le chef de la police ougandaise, Kale Kayihura, a présenté lundi ses excuses pour le comportement "inapproprié" d'une de ses agents, qui avait saisi le sein d'une opposante en vue de l'arrêter.

"Au nom de la police ougandaise, en mon nom, je regrette et présente mes excuses pour l'acte d'un de mes agents de police," qui, selon lui, a "agrippé de façon inappropriée et non-professionnelle Ingrid Turinawe".

"Ce type de comportement n'a pas sa place dans les forces de police ougandaise," a assuré M. Kayihura, dans de rares excuses publiques. "Malgré quelques cas de mauvaise conduite par certains agents, en tant que force, nous ne sommes pas brutaux comme une certaine propagande aimerait le faire croire au pays et au (reste) du monde."

L'incident, survenu le mois dernier et retransmis à la télévision ougandaise, avait provoqué une vague de protestations en Ouganda.

Les images télévisées montraient un agent en tenue anti-émeute saisir par un sein Ingrid Turinawe, l'une des responsables du Forum pour le changement démocratique, principal parti d'opposition, pour la faire sortir de sa voiture et l'arrêter, lors d'une tentative de manifestation de l'opposition.

Pour exprimer leur colère après l'incident, une douzaine de femmes avaient notamment manifesté, pour certaines en soutien-gorge, en direction du principal poste de police de la capitale.

str-aud/ej

PLUS:afp