NOUVELLES

Rafael Nadal triomphe du favori Novak Djokovic à l'Omnium d'Italie

21/05/2012 09:54 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

ROME - Rafael Nadal a montré à Novak Djokovic qu'il est encore l'homme à battre sur terre battue, défaisant le favori serbe 7-5, 6-3 lors d'une finale retardée par la pluie où il s'est assuré son sixième titre à l'Omnium d'Italie.

Après s'être incliné face à Djokovic lors de sept finales consécutives — dont à Rome l'an dernier — Nadal vient d'obtenir deux gains d'affilée contre le Serbe après sa victoire au Masters de Monte Carlo également sur terre battue. Avec le début des Internationaux de France dimanche, les deux joueurs ont toutefois admis qu'il y a place à l'amélioration.

«Je ne pense pas que j'ai joué aussi bien que ça. Je peux faire mieux, a avoué Nadal. Quand votre service n'est pas à 100 pour cent, alors vous êtes dans le trouble parce qu'il retourne très bien. Je tente d'être plus agressif et je frappe la balle mieux que l'an dernier.»

Djokovic, qui a confié qu'il était vidé émotionnellement à Monte-Carlo après la mort de son grand-père, a commis 41 fautes directes dans ce match, dont une double faute sur le dernier point pour offrir à Nadal son 49e titre en carrière.

Nadal n'a pas perdu un set pendant tout le tournoi pour mériter son troisième titre en quatre ans à Rome, sa séquence victorieuse ayant été interrompue par Djokovic l'année dernière.

«Il est toujours le favori même si j'ai gagné sept fois contre lui, a précisé Djokovic. Il est le meilleur joueur au monde sur cette surface et mes deux victoires m'avaient donné confiance. Je pense que le match d'aujourd'hui était assez serré, même s'il s'est imposé en deux manches.»

Djokovic a bien joué en début de match mais le point tournant est survenu à mi-chemin au 10e jeu lorsqu'un juge de lignes à déclaré un coup du Serbe hors limite. L'arbitre a renversé la décision mais Nadal a remporté la mise lorsqu'on a rejoué le point, a ensuite conservé son service pour revenir à 5-5.

Ce triomphe permet à Nadal de retrouver le deuxième rang mondial, devant Roger Federer, et contribuera à rehausser sa confiance avant Roland-Garros. Il a reconnu que Djokovic avait l'avantage sur lui l'année dernière après tous ces revers.

«Vous devez accepter vos défaites car elle fait partie de la réalité de ce sport. Il est normal de perdre et il vous faut être patient pour attendre votre moment, a dit Nadal. J'accepte mes revers et j'essaie de rester compétitif. Vous gagnez quelques points et vous en perdez d'autres. Vous pouvez même perdre un match. Aujourd'hui, j'ai gagné et c'est ça la différence. Nul besoin de chercher les grandes choses. Ce sont les petits détails qui font la différence.»

Cette confrontation marquait la première finale entre les deux mêmes joueurs deux années d'affilée depuis les débuts du tournoi en 1930.

Nadal a réussi le premier bris au cinquième jeu du premier set mais Djokovic a fait le bris à son tour lorsque l'Espagnol a expédié son coup droit dans le filet.

Djokovic semblait en contrôle du match tandis que Nadal peinait sur son service, avec une efficacité de seulement 48 pour cent sur sa première balle.

Djokovic a toutefois semblé être affecté après le long échange qui s'est conclu par la décision qui a été renversée. Si le Serbe avait remporté le point, il aurait eu deux balles de bris en sa faveur.

Mais Nadal a conservé son service et il a fait le bris au jeu suivant, attirant Djokovic au filet avant de réussir une volée imparable.

Djokovic était si contrarié qu'il a frappé le poteau du filet avec sa raquette et il a reçu un avertissement.

PLUS:pc