NOUVELLES
21/05/2012 11:22 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Obama assure que les Afghans ne seront pas abandonnés

Le président américain Barack Obama a assuré lundi au sommet de l'Otan que la communauté internationale n'abandonnerait pas l'Afghanistan appelé à prendre en main sa propre sécurité.

"Au moment où les Afghans sont appelés à prendre plus de responsabilités, ils ne seront pas abandonnés", a déclaré le président Obama devant une cinquantaine de dirigeants du monde entier réunis à Chicago dont le président afghan Hamid Karzaï.

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance ont officialisé à Chicago le transfert de responsabilité aux forces afghanes "d'ici la mi-2013" tout en poursuivant leur mission de combat en soutien de l'armée afghane jusqu'à la fin 2014.

"Aujourd'hui se décide la prochaine phase de transition, la prochaine étape, nous fixons l'objectif aux forces afghanes de prendre la responsabilité partout dans le pays en 2013, l'an prochain, afin que l'Isaf (la force internationale, ndlr) puisse passer à un rôle de soutien", a affirmé le président américain en ouverture de la réunion.

La réunion de lundi doit servir à établir les bases des relations avec l'Afghanistan pour l'après-2014, y compris "notre soutien aux forces afghanes", a ajouté Barack Obama.

Cette éventuelle mission de formation et de conseil des forces afghanes, "ne sera pas une mission de combat", a précisé l'Otan dans une déclaration officielle.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les chefs d'Etat d'Asie centrale, ou encore le président pakistanais Asif Ali Zardari ont également pris part au sommet.

"C'est le plus grand rassemblement jamais organisé à un sommet de l'Otan. C'est la preuve de notre engagement commun envers le peuple afghan et l'avenir de l'Afghanistan", a salué le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen.

Il est également revenu sur le passage de témoin de la responsabilité de la sécurité aux Afghans en 2013.

"La transition signifie que les Afghans verront de plus en plus leur armée et leur police dans les villes et villages pour assurer la sécurité. C'est un important signe de progrès vers la réalisation de notre objectif commun", a-t-il expliqué.

M. Karzaï a lancé le 13 mai le lancement de la troisième étape du processus de transition au terme duquel l'armée afghane assurera la sécurité pour les trois-quarts de la population.

jkb/mra/lb

PLUS:afp