NOUVELLES

Londres 2012: la police renforcera la sécurité en déployant 12 500 agents

21/05/2012 07:43 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

LONDRES - La police britannique va déployer autour de 12 500 agents pendant les Jeux olympiques de Londres, après avoir fait face à de vives critiques pour son manque de main-d'oeuvre et pour la lenteur de ses actions lors des émeutes de l'an dernier au Royaume-Uni.

Le comité de sécurité des Jeux, qui misera sur des agents provenant de 52 corps policiers à travers le pays, pourra ainsi donner un coup de main aux 10 500 membres des forces armées qui ont déjà le mandat d'assurer la sécurité pendant l'événement.

La planification a été revue après que le Royaume-Uni eut été le théâtre de violences en août dernier, alors que cinq personnes ont perdu la vie, que des magasins ont été pillés, et que des voitures ainsi que des bâtiments ont été incendiés à Londres et dans quelques autres villes.

Chris Allison, l'adjoint au commissaire de la police mértopolitaine et coordonnateur désigné des services policiers pour les Jeux, a assuré lundi que des leçons avaient été tirées de ces émeutes inattendues.

«On est très loin d'où on était l'été dernier, a déclaré Allison. Plusieurs sentences ont été rendues par les tribunaux, ce qui je crois devrait lancer un message assez clair aux gens [qui auraient de mauvaises intentions].»

Cet été, les rues de la capitale seront inondées d'agents de police dans le cadre d'une démarche préventive, qui aura pour but de dissuader quiconque de semer la pagaille.

«J'espère seulement que si quelque chose en venait à arriver... nous aurons les ressources nécessaires pour réagir rapidement et rétablir la situation», a ajouté Allison.

Le mois passé, la population a eu un apreçu de ce qui l'attend lorsque des tireurs d'élite de la police ainsi que des agents lourdement armés sont intervenus pour contrer un siège armé dans le quartier commerçant de Londres. Personne n'a été blessé.

À l'intérieur des installations, auxquelles les gens ne peuvent accéder qu'en passant par des portes de sécurité s'apparentant à celles utilisées dans les aéroports, le public ne courra aucun risque, assure Allison.

«Elles [les installations] sont probablement les endroits les plus sûrs de tout le pays, a-t-il mentionné. Et les gens qui s'y présenteront ne seront là que pour regarder du sport, alors il n'y aura pas de véritable menace de crime. La vaste majorité des policiers seront plutôt éparpillés à travers les espaces publics, les réseaux de transport en commun et les espaces bondés.»

PLUS:pc