NOUVELLES

Hollande condamne l'agression contre le président malien par intérim

21/05/2012 02:20 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Le président français François Hollande a condamné lundi à Chicago l'agression du président intérimaire malien Dioncounda Traoré par des manifestants et appelé au respect des autorités et du processus de transition maliens.

"On ne peut pas accepter qu'il y ait une agression sur le président par intérim du Mali (...) Je réaffirme ici que le processus qui a été voulu par la Cédéao doit être poursuivi et que les autorités légitimes doivent être respectées", a déclaré M. Hollande en marge du sommet de l'Otan à Chicago.

"La France sera très attentive par rapport à ce qui se passe au Mali. Plus généralement, cette zone Sahel est très inquiétante", a-t-il ajouté.

"Ce qui revient du Mali est une nouvelle source d'interrogations. Donc, la France sera très attentive à ce qui se passe non seulement au Mali, mais aussi au Niger, en Mauritanie et dans toute la zone Sahel", a insisté le chef de l'Etat français.

Le président intérimaire malien Dioncounda Traoré a été frappé et blessé lundi à son bureau de Koulouba, près de Bamako, par des manifestants en colère contre sa désignation comme chef de la transition. M. Traoré a été hospitalisé mais sa vie n'est pas en danger, selon des sources concordantes.

pa/lb

PLUS:afp