NOUVELLES

Discussions "franches" entre Amano et le chef du programme nucléaire iranien (officiel)

21/05/2012 07:20 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano et le chef du programme nucléaire iranien Fereydoun Abbassi Davani ont eu lundi des discussions "franches" sur les relations entre l'AIEA et l'Iran, selon l'Organisation de l'énergie atomique iranienne.

"Les questions existantes ont été évoquées de manière franche et des propositions ont été faites pour lever les ambiguïtés et développer la coopération" entre l'Iran et l'AIEA, selon un bref compte-rendu de cet entretien publié sur le site officiel de l'OEAI qui ne donne pas d'autre détail.

M. Amano est arrivé lundi à Téhéran pour une visite de quelques heures destinée à essayer d'obtenir une coopération accrue des autorités iraniennes avec l'agence onusienne, chargée de surveiller le programme nucléaire iranien controversé dans le cadre du Traite de non prolifération nucléaire (TNP).

Le chef de l'AIEA, dont c'est la première visite en Iran depuis sa nomination fin 2009, devait également rencontrer lundi après-midi le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi ainsi que le négociateur de Téhéran pour le dossier nucléaire Saïd Jalili.

Les relations entre l'Iran et l'AIEA sont régulièrement émaillées de crises, l'agence dénonçant depuis des années un manque de coopération de Téhéran qui, selon elle, alimente les doutes sur une possible dimension militaire du programme nucléaire iranien.

L'Iran de son côté affirme que ce programme est purement civil et qu'il respecte totalement ses engagements envers l'agence, accusée d'être manipulée par les Occidentaux qui soupçonnent Téhéran de chercher, malgré ses dénégations, à se doter de l'arme atomique.

sgh-lma/hj

PLUS:afp