NOUVELLES

Deux morts à Beyrouth dans des heurts entre groupes rivaux

21/05/2012 01:29 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Deux personnes ont été tuées et 18 blessées lors de heurts dans la capitale libanaise entre un mouvement libanais sympathisant de la révolte syrienne et un parti favorable au régime de Bachar al-Assad, selon l'agence nationale libanaise.

Les heurts ont eu lieu au petit matin lundi à la suite de la mort d'un dignitaire sunnite tué dimanche par l'armée dans le nord du Liban, provoquant un regain de tension dans le pays déjà fragilisé par des heurts confessionnels qui ont fait 10 morts ces derniers jours.

Les affrontements ont opposé des partisans du mouvement du Futur, à majorité sunnite et mené par Saad Hariri, chef de l'opposition libanaise hostile au pouvoir à Damas, et le Parti du courant arabe, une formation également sunnite mais qui est partisane du président syrien Bachar al-Assad.

En 2008, des affrontements confessionnels à Beyrouth et dans tout le pays entre partisans du mouvement du Futur et ceux du puissant Hezbollah chiite, allié de Damas, avaient fait une centaine de morts.

La révolte en Syrie exacerbe les tensions au Liban, qui a connu 30 ans d'hégémonie syrienne et est divisé entre adversaires et partisans du régime du président Bachar al-Assad.

L'opposition libanaise a accusé le régime de Damas de vouloir semer le chaos au Liban pour détourner l'attention de la crise en Syrie.

ram/cnp

PLUS:afp