NOUVELLES

Chine - Anelka menace de quitter le club de Shanghai (presse)

21/05/2012 05:47 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

L'entraîneur-joueur du Shanghai Shenhua, le Français Nicolas Anelka, a brandi la menace d'un départ anticipé si le club chinois ne le soutenait pas davantage, a-t-il indiqué dans une interview parue lundi, dans un journal local.

"S'il n'y a toujours personne pour me soutenir et (qu'ils) continuent de faire des petites manigances derrière mon dos... alors je déciderai rapidement d'abandonner ou pas", a déclaré l'ex-joueur de Chelsea au Xinmin Evening News, un média officiel.

"De cela dépendra ce qui se passera dans les prochaines semaines", a-t-il ajouté.

Faisant office d'entraîneur-joueur depuis le licenciement de son compatriote Jean Tigana le mois dernier, aux côtés de l'ex-sélectionneur de la RD Congo Jean-Florent Ikwange Ibenge nommé, lui, entraîneur en chef "par intérim", Anelka a estimé qu'il exerçait de fait les fonctions d'entraîneur et ne supportait pas qu'on empiète sur ses prérogatives.

"En substance, j'ai le pouvoir d'un entraîneur en chef, je décide de la liste des joueurs, je dirige l'entraînement quotidien", a expliqué l'enfant terrible du football français.

Le club de Shenhua n'a pu être joint lundi pour commenter les déclarations du joueur.

La franchise chinoise a recruté Anelka en provenance du club anglais de Chelsea (1re div.) en janvier pour un contrat de deux ans et un salaire estimé à 234.000 euros par semaine.

Malgré ce recrutement prestigieux, Shenhua se traîne actuellement dans le bas du classement (14e) du Championnat de Chine.

bxs/jah/grd/chc

PLUS:afp