NOUVELLES

Chez les babouins, domination et bonne santé vont de pair (étude)

21/05/2012 03:23 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

Si chez l'homme richesse et puissance vont souvent de pair avec la santé, des chercheurs américains ont démontré une relation similaire chez le babouin, établissant que les mâles dominants étaient en meilleure santé que les autres.

Selon une étude publiée lundi dans les Annales de l'Académie nationale des sciences (PNAS), les babouins dominants sont moins souvent malades et se remettent plus rapidement de leurs blessures. Cette observation a surpris les chercheurs, des études antérieures ayant montré que les singes dominants étaient victimes de stress et d'un système immunitaire déficient du fait de leurs nombreux accouplements.

La recherche, financée par la Fondation nationale des sciences (NSF), a été menée au Kenya entre 1982 et 2009 auprès de 166 mâles vivant dans des groupes d'un à 17 mâles et également composés de femelles.

Les chercheurs ont examiné les blessures subies par ces animaux souvent à la suite d'affrontements entre mâles. Ils ont constaté qu'au sein de chaque groupe, les dominants guérissaient plus vite, sans pouvoir pour autant expliquer ce phénomène.

"Devient-on dominant parce que l'on a un système immunitaire plus résistant ou est-ce l'inverse?" s'interroge George Gilchrist, directeur de programme à la NSF.

Les auteurs de l'étude supputent que le stress subi par les mâles dominés, plus négatif que celui subi par les dominants, peut expliquer ces différences.

ksh/bar/sam

PLUS:afp