NOUVELLES

Brodeur et Parise aident les Devils à l'emporter 4-1 pour égaler la série 2-2

21/05/2012 11:04 EDT | Actualisé 21/07/2012 05:12 EDT

NEWARK, États-Unis - Martin Brodeur a effectué 27 arrêts et a survécu à un coup de poing au menton de son ancien coéquipier Mike Rupp en troisième période, lundi, et les Devils du New Jersey ont vaincu les Rangers de New York 4-1 pour égaler la série finale de l'Est 2-2.

Zach Parise a enfilé deux buts et récolté une mention d'aide, alors que Bryce Salvador et Travis Zajac ont complété la marque en déjouant Henrik Lundqvist en l'espace de moins de quatre minutes en première période, dans une série où l'intensité et l'émotion se font de plus en plus sentir.

Brodeur a également participé à un but des siens au troisième tiers — celui de Parise dans un filet désert — pour aider les Devils à rebondir après s'être inclinés 3-0 lors du match no 3.

Ruslan Fedotenko a assuré la réplique pour les Rangers.

La cinquième rencontre de la série aura lieu mercredi au Madison Square Garden.

Ce match a été marqué par bon nombre de coups vicieux, qui ont semblé se multiplier de période en période. Marc Staal a donné un coup de bâton derrière le genou de Patrik Elias en deuxième. Ryan Callahan, le capitaine des Rangers, et Ilya Kovalchuk ont eu maille à partir. Et Rupp, un ancien des Devils qui avait inscrit le but gagnant en finale de la Coupe Stanley pour permettre au New Jersey de remporter le précieux trophée en 2003, a asséné un coup de poing au gardien québécois en troisième période, après le sifflet.

Il s'en est suivi une mêlée générale incluant tous les joueurs sur la glace, spécialement après que Brodeur eut réagi comme s'il avait été frappé par un rouleau compresseur.

Mais la dispute la plus intéressante fut probablement celle survenue derrière le banc des deux équipes, entre l'entraîneur des Devils Peter DeBoer et celui des Rangers John Tortorella.

«Ce n'est pas le genre de choses qu'on aime voir, a déclaré DeBoer à propos du coup à l'endroit de son gardien. Il est un joueur clé pour nous. Mais c'est un grand garçon, il est capable d'en prendre.»

Brodeur s'est dit très surpris sur la séquence.

«Je ne m'attendais pas du tout à ça, a mentionné l'athlète de 40 ans. Je n'ai jamais reçu de coup de poing comme ça au cours de ma carrière, c'est la première fois. Ça m'a surpris plus qu'autre chose, mais au moins maintenant je sais que suis capable d'en encaisser un.»

Et alors que Brodeur traversait le vestiaire des siens, un journaliste lui a demandé si Rupp et lui étaient amis.

«C'est ce que je croyais», a-t-il répondu.

Les deux entraîneurs s'étaient également lancé des flèches dimanche, alors qu'ils accusaient les joueurs de l'autre de créer de l'obstruction sans se faire punir et d'exagérer en se jetant par terre pour entraîner des pénalités contre l'autre équipe.

Fedotenko a empêché Brodeur de réaliser son 25e jeu blanc en carrière en faisant bouger les cordages à 14:55 du troisième vingt.

L'attaquant recrue des Rangers Chris Kreider a vu sa séquence de matchs avec au moins un but s'arrêter à trois.

PLUS:pc