NOUVELLES

Au moins 50 morts dans un attentat suicide contre l'armée au Yémen

21/05/2012 03:49 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Au moins 50 personnes ont été tuées lundi à Sanaa dans un attentat suicide mené par un soldat qui s'est fait exploser au milieu de ses camarades s'entraînant pour une parade, selon des sources militaires.

Le ministre de la Défense, Mohamed Nasser Ahmed, se trouvait sur le lieu de l'attentat mais n'a pas été blessé, selon ces sources.

Le kamikaze s'est fait exploser au milieu des soldats qui préparaient sur la place Sabiine la parade devant marquer mardi le 22ème anniversaire de l'unification du nord et du sud du Yémen.

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi devait assister mardi à cette parade sur la place Sabiine et prononcer un discours.

"Toutes les victimes sont des officiers et des soldats", a affirmé une source militaire à l'AFP, ajoutant que des dizaines d'autres ont été blessés.

Selon un témoin, "les lambeaux de chair jonchent le sol".

Des dizaines d'ambulances se succédaient pour évacuer les victimes, alors que les forces de sécurité ont bloqué les accès au secteur.

L'attentat n'a pas encore été revendiqué.

Il s'agit du premier attentat de cette ampleur à Sanaa depuis l'accession au pouvoir en février du président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui s'est engagé dès son élection à combattre sans relâche Al-Qaïda.

L'attentat intervient alors que l'armée est engagée depuis le 12 mai dans une offensive d'envergure contre Al-Qaïda, visant à reprendre des villes du sud du pays contrôlées par le réseau.

L'offensive, la plus large menée contre Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), qui opère sous l'appellation des "Partisans de la Charia" dans le sud du Yémen, a fait selon un dernier bilan 227 morts.

mou-wak/at/hj

PLUS:afp