Grave séisme en Italie, plusieurs morts

Le HuffPost/AFP  |  Publication: Mis à jour: 20/05/2012 11:44

Italie Seisme
Le séisme, de magnitude 5,9 et survenu à 10 km de profondeur. (AFP)

Endeuillée par une explosion criminelle samedi 19 mai, l'Italie est cette fois frappée par une catastrophe naturelle. Selon un bilan revu à la hausse dimanche en fin de matinée, au moins six personnes sont mortes et une cinquantaine ont été blessées dans un séisme de forte magnitude survenu dimanche 20 mai aux alentours de 04h du matin dans le nord de l'Italie.

Le séisme, de magnitude 5,9 et survenu à 10 km de profondeur. Il avait son épicentre à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne, dans la zone de Modène.

Parmi les victimes figurent quatre ouvriers qui travaillaient de nuit dans des usines. Un Marocain de 29 ans a été tué par la chute d'une poutrelle lors de l'écroulement d'un hangar d'une fabrique de polystyrène expansé à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux autres ouvriers italiens ont succombé dans une usine de céramique à Sant'Agostino de Ferrare - ville dont le centre historique est classé au patrimoine mondial - quand le toit est tombé sur eux.

Le corps d'un quatrième ouvrier a été retrouvé dans la matinée sous les décombres d'une fonderie dans un autre village de la zone. Deux femmes sont décédées après avoir été prises de malaise à la suite du déclenchement du séisme : une Allemande de 37 ans qui était en déplacement de travail, près de Bologne et une femme de plus de cent ans.

Une cinquantaine de personnes ont été blessées mais pas grièvement, principalement dans la région de Modène.

Regardez les images diffusées par BFMTV:

La forte secousse sismique d'une vingtaine de secondes, ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l'Emilie-Romagne à la Vénétie, a été suivie de plusieurs répliques.

Sous l'impact, plusieurs maisons et clochers d'églises de la région se sont écroulés, et des hôpitaux ont été évacués par mesure de sécurité. À Bologne et dans d'autres villes, des milliers d'habitants réveillés au milieu de la nuit sont descendus dans les rues. Les centraux téléphoniques des pompiers ont été saturés.

Une nouvelle forte secousse de plusieurs secondes a frappé dimanche vers 13h le centre de Sant'Agostino de Ferrare, provoquant l'effondrement d'un autre pan de la mairie, déjà percée de trous béants. Le séisme a aussi été ressenti à Bologne et Milan.

Environ 3.000 personnes ont dû être évacuées de leurs habitations en Emilie Romagne dimanche.

Les premières images diffusées par les télévisions en continu dans la région la plus touchée montraient des maisons à demi écroulées, des amoncellements de gravats sur les routes, des corniches d'églises ou de tours détachées.

Plus tôt dans la nuit, une autre secousse sismique, de magnitude 4,1, avait été enregistrée en Lombardie, dans les provinces de Modène, Mantoue, Ferrare et Rovigo, sans provoquer de dommages.

"Des dégâts importants au patrimoine culturel"

Le séisme a provoqué "des dégâts importants au patrimoine culturel", a indiqué dans un communiqué le ministère italien des biens et activités culturels qui dit procéder à des "vérifications plus détaillées avec les pompiers et la protection civile".

Suivre Le HuffPost Québec