NOUVELLES

Tour d'Italie - 15e étape: Rodriguez reprend les commandes

20/05/2012 01:27 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

L'Espagnol Joaquim Rodriguez a repris les commandes du Tour d'Italie, dimanche, au Pian dei Resinelli, au-dessus de Lecco, au terme de la 15e étape gagnée par l'Italien Matteo Rabottini.

Au bas des grandes parois du massif de la Grignetta, l'un des hauts lieux de l'escalade en Italie, le Catalan est parti à l'attaque dans les deux derniers kilomètres. Il a rejoint Rabottini à 350 mètres de la ligne mais a eu l'élégance de ne pas lui disputer le sprint, en l'absence de bonifications pour le vainqueur.

L'opération a permis à "Purito", qui avait dû laisser le maillot rose la veille au Canadien Ryder Hesjedal, de grignoter une poignée de secondes aux autres favoris. Entre autres, aux deux derniers vainqueurs du Giro, les Italiens Ivan Basso (2010) et Michele Scarponi (2011), dont la perte a été limitée à 25 secondes.

Hesjedal, lui, a faibli dans la partie finale de cette étape une fois encore éprouvante, à cause du parcours tracé dans les montagnes de l'arrière-pays bergamasque et plus encore de la pluie et du froid. Le Canadien a tenu le choc jusqu'aux deux derniers kilomètres avant de concéder 39 secondes à Rodriguez.

Dans les alpages brumeux de Pian dei Resinelli, où le Giro n'était plus retourné depuis... soixante ans, Rabottini a conclu une très longue échappée de plus de 150 kilomètres. Accompagné dans un premier temps par le Français Guillaume Bonnafond, il s'est retrouvé seul dès le Valcava, le premier des quatre cols du jour, à 89 kilomètres de l'arrivée.

A 25 ans, ce fils d'un ancien coureur professionnel de bon niveau (Luciano Rabottini a gagné Tirreno-Adriatico en 1986) a enlevé le plus beau succès d'une carrière entamée l'an passé. Non sans émotion puisqu'avant ce final à suspens, il a chuté, mais sans gravité, dans la descente ultra-glissante du Culmine di San Pietro. Dans ce col, l'Espagnol Pedro Horrillo avait basculé dans le vide en 2009 et avait miraculeusement eu la vie sauve après une chute de plusieurs dizaines de mètres.

"Quand Rodriguez m'a rejoint, j'ai quasiment perdu tout espoir. Mais je me suis accroché et j'ai bien fait", s'est félicité Rabottini qui a apporté sa première victoire d'étape à l'équipe Farnese Vini, l'une des quatre formations invitées par les organisateurs.

Cette étape, que le Luxembourgeois Frank Schleck avait quitté discrètement après 28 kilomètres, a coûté cher à Domenico Pozzivivo, une semaine après son succès du Lago Laceno. Victime d'une fringale dans les quatre derniers kilomètres, le grimpeur italien a cédé plus de deux minutes par rapport à "Purito" Rodriguez, désormais nanti d'une avance de 30 secondes sur Hesjedal à l'entrée de la dernière semaine de course.

Basso, qui a tenu bon dans les lacets de la montée finale (7,8 km à 7,8 %), a accédé pour sa part à la troisième place du classement général, à 1 min 22 sec, et a affiché son optimisme avant la seconde journée de repos: "Je remonte degré par degré au classement, c'est ce qui me rend très confiant."

jm/grd

PLUS:afp