NOUVELLES

L'Otan n'a "pas l'intention d'intervenir en Syrie", affirme Rasmussen

20/05/2012 07:09 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré dimanche que l'alliance militaire n'avait "pas l'intention d'intervenir en Syrie" pour mettre fin aux violences.

"Nous sommes très inquiets de la situation en Syrie" mais l'alliance atlantique "n'a pas l'intention d'intervenir" dans ce pays, a déclaré M. Rasmussen lors d'une conférence de presse au sommet de l'Otan à Chicago.

Le secrétaire général de l'Otan a affirmé le soutien de l'organisation au plan de paix de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan prévoyant un cessez-le-feu, censé être en vigueur depuis le 12 avril mais qui est quotidiennement violé.

"Le meilleur moyen de trouver une solution en Syrie est le plan Annan", a déclaré M. Rasmussen, qui a dénoncé la répression de l'opposition par les forces du régime de Bachar al-Assad.

"Nous condamnons fermement le comportement des forces de sécurité syriennes et la répression contre la population et nous appelons les dirigeants syriens à prendre en compte les aspirations légitimes du peuple syrien", a-t-il ajouté.

Au moins 48 personnes ont été tuées dimanche en Syrie, dont 34 dans le pilonnage de l'armée d'une localité dans la région de Hama (centre), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui évalue à 12.000 le nombre de personnes tuées par les forces gouvernementales en 14 mois.

mra/lb

PLUS:afp