NOUVELLES

L'Otan déclare opérationnelle la première phase du bouclier antimissile

20/05/2012 06:24 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'Otan ont déclaré dimanche à Chicago opérationnelle la première phase du bouclier antimissile destiné à protéger l'Europe de tirs provenant du Moyen-Orient, a indiqué un responsable de l'Alliance.

Il s'agit de la première des quatre étapes devant mener à la mise en oeuvre complète du système de défense, basé sur une technologie américaine, à l'horizon 2018-20.

"Se défendre contre les missiles est indispensable. Nous faisons face à des menaces réelles", a affirmé le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, avant l'ouverture du sommet de l'Alliance qui se tient jusqu'à lundi à Chicago.

Ce projet est vivement critiqué par la Russie, qui le considère comme une menace pour sa sécurité et exige d'être associé au système ou, à défaut, de recevoir des garanties que celui-ci ne vise pas sa capacité de dissuasion.

L'Alliance tente de convaincre Moscou qu'elle ne considère pas la Russie comme une menace, contrairement à l'Iran ou d'autres pays dotés de missiles balistiques.

Commandé à partir de la base de Ramstein (Allemagne), le bouclier sera composé d'un radar ultra-puissant installé dans l'Anatolie turque, de missiles SM-3 déployés sur des frégates Aegis postées en Méditerranée et d'intercepteurs implantés en Pologne et en Roumanie.

jri/lb

PLUS:afp