NOUVELLES

Les projets de coopération de l'Otan en matière de "défense intelligente"

20/05/2012 06:33 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

L'Otan a adopté dimanche à Chicago une vingtaine de projets de coopération entre Etats-membres qui s'inscrivent dans l'initiative dite de "défense intelligente" ("smart defense") et doivent déboucher sur une plus grande efficacité et des économies d'échelle.

En voici les principaux:

+ munitions de précision:

Dirigé par le Danemark, le projet doit permettre de remédier aux problèmes de carences en munitions de précision, notamment les bombes guidées, qui peuvent apparaître en opération, comme ce fut le cas en Libye. Il s'agit d'instaurer des dépôts communs de munitions, où les frais seront partagés entre pays participants, ce qui donnera à chacun un droit d'utilisation du stock de munitions à hauteur de sa contribution.

+ robots démineurs:

Ce projet dirigé par l'Italie prévoit d'identifier puis d'acquérir conjointement des robots radiocommandés les mieux adaptés à la neutralisation des mines et bombes artisanales, principale arme de l'insurrection afghane qui les place surtout au bord des routes.

+ avions de patrouille maritime:

Sous l'égide de l'Allemagne, le projet doit créer un pool multinational d'avions de patrouille maritime appartenant aux pays participants qui sera mis à leur disposition à leur demande.

+ centre d'entraînement aérien:

Le projet prévoit la formation commune de pilotes d'hélicoptères et d'équipages au sol. La formation sera en outre axée sur la préparation de conseillers en aviation de l'Otan qui seront ensuite chargés d'assurer la formation des forces afghanes.

+ maintenance des véhicules blindés résistant aux mines:

Sous l'égide des Etats-Unis, le projet prévoit des centres communs de maintenance pour les véhicules blindés de type MRAP résistant aux mines, en dotation dans de nombreux pays de l'Otan depuis l'intervention en Afghanistan, afin de réaliser des économies d'échelle.

D'autres projets de "défense intelligente" concernent le partage d'installations médicales, la manutention des carburants ou encore les systèmes de reconnaissance et de surveillance.

L'Otan a par ailleurs lancé plusieurs autres projets de coopération, comme la défense aérienne conjointe du ciel des pays baltes ou le programme AGS prévoyant l'acquisition par l'Otan de cinq drones de surveillance aérienne à haute altitude Global Hawk.

mra/lb

PLUS:afp