NOUVELLES

La Russia écrase la Slovaquie 6-2, obtient l'or au Championnat mondial de hockey

20/05/2012 04:16 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

HELSINKI - La Russie a littéralement écrasé la Slovaquie 6-2 en finale du Championnat mondial de hockey IIHF, dimanche, complétant ainsi un parcours irréprochable au cours duquel elle n'a jamais été véritablement inquiétée.

Comme tous les autres adversaires, les Slovaques n'avaient pratiquement aucune réponse à fournir pour percer la formation étoile russe dirigée par son nouvel entraîneur-chef Zinetula Bilyaletdinov. Si on compile les statistiques depuis le début du tournoi, la Russie a remporté 10 matchs en 16 jours par un score total de 44-14.

La médaille d'argent était néanmoins un baume pour la Slovaquie, qui a joué bien au-delà de ses capacités après qu'elle eut dédié le tournoi à son ex-capitaine Pavol Demitra. Il fut l'une des 44 victimes de l'écrasement du vol du Lokomotiv de Yaroslavl, la majorité d'entre elles étant russes.

Dimanche, Alexander Semin a sonné la charge en attaque pour la Russie avec deux buts et une mention d'aide. L'ex-attaquant du Canadien de Montréal Alexander Perezhogin, Alexei Tereshenko, Pavel Datsyuk et Evgeni Malkin ont complété la marque du côté des Russes.

Zdeno Chara a riposté avec deux filets pour les Slovaques.

Les grands négligés de cette finale étaient gonflés à bloc, après que le défenseur format géant eut battu Semyon Varlamov d'un puissant tir frappé après à peine une minute de jeu.

Semin a créé l'égalité en milieu de premier tiers après que son coéquipier Alexander Ovechkin eut déjoué un défenseur slovaque, et les négligés ont ensuite paru plus effacés.

Perezhogin, Tereshenko et Semin ont marqué dans un intervalle de neuf minutes en période médiane, signifiant que les 20 dernières minutes de la rencontre mettaient déjà la table aux célébrations des Russes sur la patinoire du Hartwall Arena.

La Russie a remporté l'or à ce tournoi pour la troisième fois en cinq ans dans ce tournoi, et ça pourrait leur permettre de s'auto-proclamer les favoris en prévision des Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Elle a paru marquer quand bon lui semblait durant ce championnat mondial, même si elle offrait un style de jeu plus défensif sous la direction de Bilyaletdinov.

Malkin a fermé les livres en marquant un but époustouflant durant les dernières minutes de la rencontre. Ça ne lui a pas seulement permis de s'emparer du titre de meilleur marqueur du tournoi avec 19 points, mais également d'obtenir le titre de joueur par excellence de ce championnat mondial.

PLUS:pc