NOUVELLES

Grand Prix de France - Un Lorenzo et deux Rossi à la fête sous la pluie

20/05/2012 12:12 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) n'a pas laissé passer l'occasion de reprendre la tête du Championnat du monde faisant montre d'une grande maîtrise en remportant dimanche le Grand Prix de France, au Mans (centre), sous un crachin persistant.

"Et pourtant, quand j'étais plus jeune, j'étais effrayé à l'idée de courir sous la pluie mais il est vrai qu'il y avait de quoi: neuf fois sur dix j'étais par terre", a expliqué Lorenzo après avoir signé la 40e victoire de sa carrière.

"Après cinq à six saisons, je me suis dit qu'il me fallait progresser dans ce domaine et depuis cela va mieux!", a-t-il ajouté.

Lorenzo rejoint Valentino Rossi au nombre des succès sur cette piste - trois chacun - et, pour huit points, reprend le commandement du Championnat à Casey Stoner. Celui-ci, victorieux l'an passé, n'a pas créé la sensation en terminant sur le podium cette année mais en annonçant jeudi qu'il mettrait un terme à sa carrière en fin de saison.

"Depuis que je me suis libéré publiquement de ce poids, je me sens beaucoup mieux", déclarait l'Australien vendredi après avoir signé les meilleurs temps des essais libres. Dimanche, il n'a rien pu faire pour contrer Lorenzo et a même dû s'incliner face à Rossi, qui, avec une deuxième place, signe son meilleur résultat au guidon d'une Ducati depuis son transfert, début 2011, chez le constructeur de Bologne.

"C'est un résultat très important pour moi, pour Ducati et toute l'équipe", commentait le nonuple champion du monde qui voyait son image commencer à pâlir suite à une série impressionnante de mauvais résultats au guidon des Desmosedici.

L'Italien, qui depuis peu, se sent plus à l'aise sur cette moto rétive, était attendu au Mans où, l'an passé, il avait réalisé le meilleur résultat - troisième - de sa pire saison.

"Je suis resté concentré et calme au départ puis j'ai résisté à la pression des deux pilotes Tech3 mais j'ai perdu au moins trois à quatre secondes en voulant ouvrir ma visière en raison de la buée!", a-t-il expliqué. Lorsque je suis parvenu sur les traces de Stoner j'ai pensé à l'incident de Jerez 2011 et j'ai été très prudent pour ne pas une nouvelle fois le faire tomber", a-t-il ajouté.

En début de journée, un autre Rossi prénommé Louis, 22 ans, né au Mans avait brillé en Moto3. Dans une course par éliminations - 15 motos sont rentrées au box sur 33 au départ - le Français a su rester sur ses roues en profitant de la chute des deux pilotes qui le précédaient - Oliveira et Vinales - et signer son premier succès en Championnat du monde.

En Moto2, peut-être le moment de la journée où la pluie a été la plus présente - 19 motos à l'arrivée pour 31 au départ - le Suisse Thomas Luthi (Suter) déjà vainqueur au Mans en 125 cc en 2006, a remporté la 7e victoire de sa carrière. Prenant le meilleur sur Pol Espargaro au 7e tour, il a fait ensuite toute la course en tête alors que se produisaient derrière lui de nombreuses chutes plus spectaculaires les unes que les autres.

syd/gd

PLUS:afp