NOUVELLES
20/05/2012 07:50 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Bee Gees: Robin Gibb s'éteint à 62 ans après une lutte contre un cancer

LONDRES - Robin Gibb, l'un des trois membres des Bee Gees dont les harmonies haut perchées ont propulsé «Stayin' Alive» et «Night Fever» au sommet des palmarès musicaux et défini l'ère disco, est décédé dimanche, a annoncé son relationniste. Il était âgé de 62 ans.

La famille de Gibb a indiqué dans un communiqué que «Robin avait rendu l'âme aujourd'hui à la suite d'un long combat contre le cancer et des chirurgies intestinales», a précisé le relationniste de l'ancien chanteur, Doug Wright.

«Les membres de la famille demandent que l'on respecte leur vie privée en ces temps très difficiles», ajoute le communiqué.

Robin Gibb avait semblé gravement malade lors de ses dernières apparitions publiques, et il avait été contraint d'annuler une série de rencontres, dont une avec le premier ministre britannique David Cameron, récemment, en raison d'un état de santé qui se détériorait.

Le groupe formé des frères Robin, Barry et Maurice Gibb a acquis sa renommée grâce à la célèbre bande sonore du film «Saturday Night Fever», sorti en 1977, qui est devenu l'un des albums les plus populaires de tous les temps grâce à son mélange d'harmonies et ses rythmes dansants.

Encore aujourd'hui, l'album demeure un point tournant de l'histoire de la musique populaire, stoppant la suprématie de la musique rock et lançant l'ère du disco et du «dance».

«Saturday Night Fever» — qui est en fait une compilation mettant en vedette les Bee Gees mais aussi des pièces d'autres artistes — a représenté le pinacle de la carrière de Gibb. Il aura tout de même connu la notoriété pendant plus de 40 ans à titre de membre des Bee Gees, d'artiste solo, d'auteur et de producteur pour d'autres chanteurs.

Pendant des décennies, Robin Gibb a été omniprésent sur la scène de la musique pop, d'abord dans les années 60 alors que les Bee Gees étaient perçus comme une copie des Beatles, mais non sans talent. En fait, leur son ressemblait tellement à celui du «Fab Four», au début, que de fortes rumeurs ont circulé que les chansons des Bee Gees étaient en fait interprétées par les Beatles, mais sous un autre nom.

De nombreux groupes de la fin des années 60 ont rapidement sombré dans l'oubli, mais les Bee Gees se sont transformés en de perpétuels géants de la musique avec le presque incroyable succès, et certainement inattendu, de «Stayin' Alive» et d'autres chansons de l'album «Saturday Night Fever». Le film que cette bande sonore accompagnait aura aussi propulsé le jeune John Travolta vers la renommée cinématographique.

Les Bee Gees auront éventuellement vendu plus de 200 millions de disques et aligné une impressionnante liste de chansons à succès, leur ouvrant la porte du Temple de la renommée du Rock and Roll en 1997. Il existe plus de 6000 reprises de leurs succès — un témoignage indéniable de leur longue popularité.

Le nom «Bee Gees» était un résumé de «Brothers Gibb». Il réunissait Barry Gibb l'aîné, et les jumeaux Robin et Maurice, qui est décédé de problèmes intestinaux et cardiaques en 2003.

Les Gibb sont nés en Angleterre, sur l'Île de Man, située dans la mer d'Irlande, mais ont déménagé en Australie avec leurs parents en 1958, alors qu'ils étaient encore jeunes. Ils y ont amorcé leur carrière musicale. Ils ont grandi au sein d'une famille portée vers la musique, le père étant un batteur en plus de diriger des groupes musicaux tandis que la mère adorait chanter.

Après un certain nombre de succès en Australie, la carrière des Bee Gees a connu son véritable essor lorsque les trois frères sont retournés en Angleterre en 1967 et se sont associés au promoteur Robert Stigwood.

Après plusieurs chansons et albums à succès, Robin Gibb a quitté le groupe en 1969 après une série de désaccords, dont un lié au membre du groupe, lui ou Barry, qui devait être le chanteur principal du trio. Il a lancé quelques pièces solo à succès, notamment «Saved by the Bell» — avant de rejoindre ses frères en 1970, avec lesquels il a enrgistré la ballade à succès «How Can You Mend a Broken Heart».

Les Bee Gees ont ensuite connu quelques années creuses, durant lesquelles ils ont cherché à se développer un style qui pourrait survivre à l'ère post-Beatles — et c'est là que Barry Gibb a commencé à expérimenter avec une voix de fausset, d'abord à titre de choriste puis comme chanteur principal.

Les trois frères étaient au plus bas de la vague lorsqu'ils se sont rendus dans un studio d'enregistrement en France pour tenter de composer des chansons pour la bande sonore de «Saturday Night Fever», à la demande de Stigwood.

Le succès de ces chansons — lié de près à la popularité du film et la recrudescence du mouvement disco — a changé leur vie pour toujours, leur procurant une série de hits, dont plusieurs ont atteint la première position au palmarès.

Après plusieurs années de succès au palmarès, les frères Gibb ont passé une bonne partie des années 80 à écrire et produire pour d'autres artistes de renom, notamment Barbra Streisand, Dionne Warwick, Diana Ross et Dolly Parton, sans pour autant arrêter leurs tournées et l'enregistrement de leurs propres chansons.

Pendant cette période, Robin Gibb a continué, en parallèle, d'enregistrer des pièces solo, incluant «Secret Agent».

Outre son frère Barry, Robin Gibb laisse dans le deuil sa seconde épouse, Dwina, et quatre enfants, ainsi que sa soeur Lesley Evans, qui vit en Australie.

PLUS:pc