NOUVELLES

Bahreïn: un visage connu du militantisme est libéré sous caution

20/05/2012 08:41 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

MANAMA, Bahreïn - Un visage connu des militants pour les droits de la personne au Bahreïn a été libéré sous caution, mais il demeurera incarcéré dans l'attente d'une audience à un tribunal, plus tard cette semaine, a fait savoir un avocat de la défense, dimanche.

Me Mohammed Ahmed a expliqué que la caution avait été établie à 798 $ pour le militant Nabeel Rajab, qui avait été arrêté plus tôt en mai dans une rafle des autorités du royaume du golfe Persique.

M. Rajab fait face à des accusations d'usage de médias sociaux pour insulter les autorités du Barheïn et d'incitations à la manifestation. La majorité chiite du Barheïn s'est soulevée en février 2011 pour tenter de mettre fin à un monopole du contrôle politique par la monarchie sunnite.

Me Ahmed a précisé que l'audience de M. Rajab, président du Centre bahreïnite sur les droits de la personne (BCHR) devrait avoir lieu mardi.

Au moins 50 personnes sont mortes dans la répression du soulèvement au Bahreïn, petite île accueillant la 5e flotte de la marine américaine.

À Genève, le Conseil des droits de la personne de l'ONU devrait amorcer lundi une évaluation périodique de la situation au Bahreïn. Le groupe Human Rights Watch exhorte par ailleurs le conseil de presser les autorités du pays pour permettre une plus grande liberté d'expression et de relâcher les prisonniers politiques.

PLUS:pc