NOUVELLES
20/05/2012 07:10 EDT | Actualisé 20/07/2012 05:12 EDT

Algérie: un nombre "important" d'islamistes en route vers la Libye arrêtés

Les services algériens de sécurité ont annoncé avoir arrêté samedi des islamistes armés algériens en "nombre important" dans la région de Tebessa (extrême-est) alors qu'ils s'apprêtaient à se rendre en Libye, ont rapporté dimanche plusieurs journaux algériens.

Ces islamistes étaient armés de Kalachnikov, ont indiqué ces sources sans préciser le nombre exact de personnes arrêtées.

Lors de leur interrogatoire, ces islamistes ont reconnu qu'ils voulaient se rendre en Libye pour fuir la ville de Khenchela (540 km au sud-est d'Alger) où leur cache était encerclée depuis plusieurs jours par les forces de sécurité ratissant la région, selon les mêmes sources.

Avec les longs mois de conflit libyen, la porosité des 1.000 km de frontière commune en plein Sahel a conduit notamment à un important trafic d'armes.

Huit cents islamistes armés sont toujours en activité en Algérie, dont 210 membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en Kabylie (110 km à l'est d'Alger), selon Badredine Messaoudi, membre de la commission nationale pour l'application de la charte sur la paix et la réconciliation nationale, cité par le quotidien arabophone Ennahar.

Les 590 autres islamistes opèrent sous la houlette de deux des principaux chefs d'Aqmi Abou Zéid et Mokhtar Belmokhtar, dans le sud de l'Algérie, a-t-il encore indiqué.

La charte sur la paix et la réconciliation offre le pardon aux islamistes armés, sous certaines conditions, en échange de leur reddition.

Depuis sa mise en oeuvre, en mars 2006, plus de 3.200 islamistes ont déposé les armes, selon M. Messaoudi.

abh/aub

PLUS:afp