NOUVELLES

Pas encore d'accord sur la Syrie au G8, selon la Russie

19/05/2012 10:12 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

La Syrie ne fait pas encore l'objet d'un accord au G8, a déclaré samedi un haut responsable russe, alors que les dirigeants des huit pays les plus industrialisés réunis à Camp David tentaient de finaliser un communiqué.

La position de Moscou sur son allié syrien n'a pas changé, a déclaré à la presse un conseiller du Kremlin, Mikhaïl Margelov, estimant qu'il "ne peut pas y avoir de changement de régime par la force".

Parallèlement, le président américain Barack Obama, qui réunit ses collègues dans sa résidence de Camp David à une centaine de km de Washington, a déclaré samedi matin à l'ouverture des travaux que les pays du G8 voulaient tous qu'un "processus politique" s'engage "plus rapidement" en Syrie.

La Russie, qui a bloqué jusqu'à présent toute condamnation du régime syrien à l'ONU en dépit de la répression sanglante engagée par le président Bachar al-Assad, est représentée au G8 par son Premier ministre Dmitri Medvedev.

M. Margelov a estimé que "les Syriens doivent pouvoir régler leurs affaires eux-mêmes" et s'est demandé "qui prendra le pouvoir si le régime actuel cède la place".

Il s'est toutefois montré critique du régime Assad, en relevant que l'élection législative du 7 mai n'avait "manifestement" pas mis fin à la crise politique et que Damas "n'a jusqu'à présent pas mis sur la table des idées vraiment nouvelles".

"On ne doit pas utiliser une hache pour résoudre la crise en Syrie, il faut y aller avec des pincettes", a-t-il suggéré.

as/bar/ff

PLUS:afp