NOUVELLES

L'Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe

19/05/2012 01:23 EDT | Actualisé 18/07/2012 05:12 EDT

L'Egypte, qui vote les 23 et 24 mai pour le premier tour de la première présidentielle depuis la chute du président Hosni Moubarak, chassé du pouvoir en février 2011, est le pays le plus peuplé du monde arabe.

SITUATION GEOGRAPHIQUE: La république arabe d'Egypte, bordée au nord par la Méditerranée et à l'est par la Mer rouge, a des frontières communes avec Israël à l'est, la Libye à l'ouest et le Soudan au sud.

SUPERFICIE: 997.738 km2.

POPULATION: 81,1 millions d'habitants (Banque mondiale, 2010).

CAPITALE: Le Caire (20 millions d'habitants).

RELIGION: Islam sunnite (85%). L'islam est religion d'Etat.

Importante minorité copte (chrétienne): entre 6 et 10%.

LANGUE OFFICIELLE: arabe.

HISTOIRE: Sous tutelle puis sous protectorat britannique, l'Egypte devient indépendante en 1922 sous le règne de Fouad Ier.

En 1952, Gamal Abdel Nasser dépose le roi Farouk. La République est proclamée le 18 juin 1953, avec à sa tête, le général Mohamed Neguib. Nasser devient président en 1956, année de la nationalisation du canal de Suez.

A la mort de Nasser en 1970, Anouar el-Sadate prend les rênes du pays. Premier chef d'Etat arabe à signer un traité de paix avec Israël (1979), il est assassiné en 1981 par un commando islamiste. Président depuis 1981, Hosni Moubarak a été poussé au départ le 11 février 2011, remettant ses pouvoirs au Conseil suprême des forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui. La peine de mort a été requise contre l'ancien raïs dont le procès a débuté le 3 août 2011 et dont le verdict est attendu le 2 juin.

L'état d'urgence, en vigueur tout au long de la présidence Moubarak, a été partiellement levé fin janvier.

INSTITUTIONS POLITIQUES: Régime de type présidentiel où le pouvoir exécutif est assuré actuellement par le Conseil suprême des forces armées, qui a nommé un gouvernement dirigé par Kamal al-Ganzouri. Deux chambres élues au suffrage universel: le Conseil consultatif et l'Assemblée du Peuple.

En mars 2011, une révision limitée de la Constitution a été adoptée par référendum, ouvrant la voie au retour à un pouvoir civil après des élections législatives et présidentielle.

Les islamistes sont sortis largement vainqueurs des législatives organisées entre novembre et février, remportant les trois-quarts environ des sièges de députés, dont près de la moitié pour les seuls Frères musulmans. Officiellement interdite mais tolérée sous Moubarak, la puissante confrérie a formé fin avril un parti politique légal, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ).

Le premier tour de la présidentielle aura lieu les 23 et 24 mai, avec si nécessaire un second tour les 16 et 17 juin. L'armée a promis le retour à un pouvoir civil avant la fin juin.

ECONOMIE: Depuis début 2011, nette dégradation due notamment au repli du tourisme et des investissements étrangers, ainsi qu'à la fonte des réserves de change.

Les négociations engagées avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un prêt de 3,2 milliards de dollars et la Banque mondiale pour 1 milliard de dollars sont ralenties par les incertitudes politiques.

MONNAIE: Livre égyptienne.

PIB: 219 mds de dollars (Banque mondiale, 2010).

RNB/H: 2.591 dollars (2010).

CROISSANCE: 2,5% (2012, estimation Banque Mondiale).

PETROLE: 700.000 barils/jour. Les réserves prouvées représenteraient 4,07 milliards de barils (6ème rang en Afrique).

GAZ: Environ 55 milliards de m3 par an.

TOURISME: les revenus sont en baisse de près de 30%. 8,8 milliards de dollars en 2011 contre 12,5 milliards en 2010.

CHOMAGE: 12% (estimation Banque mondiale pour 2012).

FORCES ARMEES: 468.500 hommes (Institut international des études stratégiques IISS, 2010). Forces paramilitaires: 397.000.

SITES WEB OFFICIELS: www.mfa.gov.eg (Affaires étrangères); www.presidency.gov.eg (présidence) www.mof.gov.eg (finances).

bur-kd-cr/sbh

PLUS:afp