NOUVELLES

Le régime syrien "responsable" de l'attentat de Deir Ezzor (opposition)

19/05/2012 05:40 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

L'opposition syrienne a accusé samedi le régime du président Bachar al-Assad d'avoir fomenté l'attentat à la voiture piégée qui a fait sept morts et une centaine de blessés à Deir Ezzor (est) ainsi que "de tous les attentats criminels" qui ont secoué le pays récemment.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, "fait porter au régime syrien l'entière responsabilité (...) des attentats criminels dans plusieurs villes syriennes dont celui d'aujourd'hui à Deir Ezzor", selon un communiqué.

Le CNS a estimé que ces attaques étaient une tentative du régime de "se venger" après avoir échoué à empêcher les Syriens de manifester par dizaines de milliers comme ce fut le cas vendredi.

"Les attentats répétés font partie d'un plan du régime pour semer le chaos et les troubles étant donné qu'il n'est pas parvenu à réprimer la révolution du peuple syrien", indique le CNS.

"Il s'agit d'une tentative de se venger des Syriens qui n'ont pas eu peur de la répression, des arrestations, de la torture et du génocide", poursuit la coalition.

Les manifestants sont descendus par dizaines de milliers dans la rue vendredi pour réclamer la chute du régime de Bachar al-Assad, notamment dans la deuxième ville Alep, secouée par des rassemblements sans précédent depuis l'éclatement de la révolte en mars 2011, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

ram/vl

PLUS:afp