NOUVELLES

Le chef de la Ligue arabe à Khartoum dimanche

19/05/2012 09:35 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi se rendra dimanche au Soudan, qui lui avait demandé de l'aider après l'occupation pendant 10 jours de la zone pétrolière d'Heglig par les troupes sud-soudanaises, a annoncé l'organisation pan-arabe samedi.

M. Arabi s'entretiendra avec le président Omar el-Béchir et d'autres hauts responsables soudanais, a déclaré à des journalistes le secrétaire général adjoint de la Ligue, Ahmed Ben Hilli.

"Il parlera des développements au Soudan et en particulier de la crise avec le Soudan du Sud, de même que des développements au Darfour", région de l'Ouest en proie à une guerre civile, a-t-il ajouté.

Khartoum a envoyé mardi une demande formelle à la Ligue arabe et au Conseil de sécurité et de paix de l'Union africaine (UA) "pour discuter de l'agression du Soudan du Sud contre la zone de Heglig", où se trouve le principal champ pétrolier soudanais, selon un communiqué du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Al-Obeid Meruh.

Le 11 avril, au lendemain de la prise de Heglig par les troupes sud-soudanaises, l'Union africaine avait exprimé son inquiétude et demandé leur retrait immédiat et inconditionnel.

Le 20 avril, Khartoum avait annoncé avoir repris Heglig, Juba affirmant de son côté s'en être retiré à la demande de la communauté internationale.

Les combats dans cette zone avaient fait monter d'un cran les tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud qu'une guerre civile a opposés entre 1983 et 2005, faisant près de deux millions de morts.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait lui aussi jugé "illégale" la prise par les forces du Soudan du Sud de la région pétrolifère de Heglig et demandé à Khartoum et Juba de négocier pour éviter une guerre.

str-jaz/cco/tp

PLUS:afp