NOUVELLES

Italie: Mario Monti condamne l'attentat à la bombe de Brindisi

19/05/2012 01:43 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre italien Mario Monti a fermement condamné samedi l'attentat à la bombe perpétré dans un lycée de Brindisi (sud de l'Italie) qui, selon un bilan provisoire, a fait un mort, une adolescente de 16 ans, et blessé cinq autres élèves.

S'exprimant en marge du sommet du G8 à Camp David (Maryland, est des Etats-Unis), M. Monti a qualifié l'explosion d'un engin qui s'est produite samedi matin à l'heure de l'arrivée des élèves, dans l'enceinte du lycée professionnel Francesca Morvillo Falcone, d'acte "tragique", "criminel" et "sans précédent".

Le chef du gouvernement a également exprimé ses profondes condoléances aux familles des victimes de cette attaque qui a mis l'Italie en état de choc et dont les motifs restent encore inexpliqués alors que la piste mafieuse, d'abord évoquée avec insistance, est mise en doute.

L'engin de fabrication artisanale, qui a explosé vers 7H45 (5H45 GMT), était fabriqué de trois bonbonnes de gaz reliées entre elles et avait été déposé sur un muret de ce lycée de 600 élèves, qui forme aux métiers de la mode et du tourisme, surtout fréquenté par des jeunes filles.

arb/sam/ff

PLUS:afp