NOUVELLES

Irak/dossier Hachémi: manifestation et menace de boycott contre la Turquie

19/05/2012 09:02 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Quelque 200 manifestants ont manifesté samedi devant le consulat turc de Bassora (sud) contre le refus d'Ankara d'extrader le vice-président irakien en fuite Tarek al-Hachémi, menaçant de boycotter les intérêts turcs en Irak.

Les protestataires ont incendié un drapeau turc et scandé "Non à la Turquie !" ou "Dehors les Turcs !", alors que les relations entre les deux pays sont tendues.

"Nous condamnons les actes et l'ingérence du gouvernement turc dans les affaires irakiennes", a expliqué Hassan Hamdi al-Izzi, chef du Syndicat uni des travailleurs, qui organisait la manifestation.

"Ils tentent d'attiser un conflit confessionnel au sein du peuple irakien et ils protègent le criminel Hachémi", accusé d'avoir fomenté des meurtres et dont le procès par contumace est en cours à Bagdad, s'est-il insurgé.

"Nous donnons 15 jours à la Turquie pour répondre à nos exigences. Si ce n'est pas le cas, nous viserons les intérêts de la Turquie représentés par les entreprises turques", pouvait-on lire sur un tract distribué lors de la manifestation.

Selon M. Izzi, il s'agirait de boycotter ces groupes et d'obtenir leur expulsion de Bassora, grande ville portuaire du sud du pays.

Le ton est nettement monté ces derniers mois entre la Turquie et l'Irak, qui au-delà du cas de M. Hachémi, s'opposent aussi sur des questions politiques.

Le ministère des Affaires étrangères irakien a indiqué jeudi avoir convoqué l'ambassadeur de Turquie à Bagdad pour protester contre les "activités" des consuls turcs à Bassora (sud) et Mossoul (nord). Il s'agissait de la deuxième convocation du diplomate en moins d'un mois.

La Turquie a reproché en avril au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki de monopoliser le pouvoir, d'"égocentrisme" politique et de discriminations à l'égard des groupes sunnites dans son gouvernement.

Ce dernier avait répliqué en accusant la Turquie, sunnite, d'être en train de devenir un ennemi dans la région en cherchant à la dominer et à s'ingérer dans les affaires internes de ses voisins.

str/sf/ahe/sbh

PLUS:afp