NOUVELLES

Des oliviers arrachés par des colons, graffitis anti-Arabes (Palestiniens)

19/05/2012 11:49 EDT | Actualisé 19/07/2012 05:12 EDT

Des dizaines d'oliviers et de pieds de vignes appartenant à des Palestiniens ont été arrachés samedi par des colons israéliens et des graffitis anti-arabes inscrits dans le village de Beit Omar en Cisjordanie, ont rapporté des villageois.

Les villageois palestiniens ont accusé les colons de Bat Ayin, au nord d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, d'être responsables de ces actes commis avant l'aube.

Sur les lieux, des graffitis en hébreu proclamaient "Mort aux Arabes" et "Prix à payer".

Des colons extrémistes se réclament de la politique dite du "prix à payer", qui consiste à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans ou même des soldats israéliens, des mesures gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.

Les dirigeants israéliens, à commencer par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, se sont engagés à réprimer sévèrement les responsables de ces agressions et exactions, qui ont jusqu'ici bénéficié d'une quasi-impunité.

Une manifestation hebdomadaire s'est par ailleurs déroulée à Beit Omar pour protester contre l'expropriation de plusieurs habitants de leurs champs agricoles à cause de l'expansion de la colonie de Karmei Tsur.

Ailleurs en Cisjordanie, des Palestiniens ont accusé des colons de Yitzhar, régulièrement accusés d'être responsables d'actes de vandalisme, d'avoir attaqué le village d'Assira al-Qibliya, proche de Naplouse (nord).

Selon des témoins et les forces de sécurité palestiniens, cinquante colons ont attaqué des Palestiniens à coups de pierre. L'armée israélienne à tiré des gaz lacrymogènes pour les disperser et deux Palestiniens ont été blessés par ces jets de pierres.

Plus de 340.000 colons israéliens habitent en Cisjordanie et plus de 200.000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est.

bur-jjm/sbh/tp

PLUS:afp