NOUVELLES

Sahara: Paris appelle à un règlement rapide du différend entre Rabat et Ross

18/05/2012 07:06 EDT | Actualisé 18/07/2012 05:12 EDT

La France "appelle à un règlement rapide du différend" qui oppose Rabat à l'émissaire de l'ONU Christopher Ross, a déclaré vendredi le ministère français des Affaires étrangères en rappelant le soutien de Paris au plan d'autonomie marocain sur le Sahara occidental.

"La France a pris note de la déclaration du Maroc, qui a décidé de retirer sa confiance à l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, Christopher Ross", a indiqué lors d'un point-presse le porte-parole du ministère, Bernard Valero.

La recherche d'un règlement rapide de ce développement doit tenir "compte des préoccupations légitimes de toutes les parties", a-t-il ajouté.

La France, allié traditionnel du Maroc, "réitère son appui au plan d'autonomie marocain, qui est la seule proposition réaliste aujourd'hui sur la table des négociations et qui constitue la base sérieuse et crédible d'une solution dans le cadre des Nations Unies", a conclu le porte-parole.

Le Maroc a accusé jeudi Christopher Ross de mener un travail "partial et déséquilibré", quelques semaines après un rapport des Nations unies sur cette zone conflictuelle, et annoncé qu'il lui retirait sa confiance.

Le rapport de l'ONU mettait en cause des agissements des autorités de Rabat, accusées notamment de compliquer le travail des Casques bleus de la Mission de l'ONU (Minurso) au Sahara occidental, territoire occupé par le Maroc depuis 1975 et revendiqué par le Polisario, soutenu par Alger.

Le Conseil de sécurité avait ensuite adopté, le 24 avril, une résolution prolongeant d'un an le mandat de la Minurso, tout en demandant au Maroc "d'améliorer la situation des droits de l'homme" dans ce territoire qu'il contrôle.

prh/sb/aub

PLUS:afp