NOUVELLES

Romney et certains gouverneurs républicains ont des opinions divergentes

18/05/2012 02:48 EDT | Actualisé 18/07/2012 05:12 EDT

DANVILLE, États-Unis - Pendant que le probable candidat républicain à la présidence Mitt Romney blâme le président américain Barack Obama pour la faiblesse de l'économie, des gouverneurs républicains se félicitent de la croissance des entreprises et de la baisse du chômage dans leur État.

Parmi ces gouverneurs se trouvent des étoiles montantes du Parti républicain comme le gouverneur de la Virginie, Bob McDonnell — dont le nom est aussi évoqué comme éventuel colistier de M. Romney. Celui-ci profite d'une semaine de tournée à travers son État et d'une campagne publicitaire télévisée de 400 000 $ pour vanter le redressement qu'a connu la Virginie ces deux dernières années et demie.

La reprise de l'économie américaine — encore fragile quatre ans après la pire crise financière que les États-Unis ont connu depuis la Grande Crise de 1929 — est l'enjeu central de l'élection présidentielle de novembre. Or, M. Romney s'en prend à M. Obama à ce sujet, le dépeignant comme quelqu'un d'incapable de gérer le pays dans les conditions actuelles.

Pourtant, les gouverneurs républicains de l'Oklahoma, de l'Alabama et des «États pivots» que sont l'Ohio et la Virgine dressent des évaluations optimistes de leurs situations respectives.

Selon les démocrates, il est trompeur, pour les républicains, de refuser d'accorder quelque mérite que ce soit au président Obama pour ces succès.

PLUS:pc