Festival de Cannes et Mafia: un acteur de «Reality» en prison, Matteo Garrone aurait payé la Mafia pour tourner «Gomorra» (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
GARRONE MAFIA CANNES
Extrait de «Gomorra», premier film de Matteo Garrone. | Le Pacte

Reality, de Matteo Garrone, est en compétition officielle à Cannes. Mais lors de la première projection du film sur la Croisette et le traditionnel photocall, l'équipe de film était amputée d'un de ses membres. L'acteur Aniello Arena, principal rôle masculin, est incarcéré. Il n'a pu rejoindre Cannes, a indiqué vendredi 18 mai son metteur en scène en conférence de presse.

"Aniello Arena est membre de la Compagnia della Fortezza constituée de détenus: il a obtenu l'autorisation de nous rejoindre pour le tournage mais pas celle de venir à Cannes" a expliqué Matteo Garrone sans préciser la raison de son incarcération.

Sous les verrous

Selon le dossier de presse de Reality, Aniello Arena a entamé une carrière d'acteur en 2001 à la Maison d'arrêt de Volterra, dans la province de Pise, où fut fondée il y a plus de 20 ans la Compagnia della Fortezza, dirigée par le metteur en scène Armando Punzo.

"Il est en prison depuis 18 ou 19 ans. Il a commencé à jouer il y a 12 ans avec la Compagnia della Fortezza. Le juge l'a autorisé à jouer dans notre film" a expliqué Garrone soulignant que l'acteur était "très heureux" que le film ait été sélectionné à Cannes. "Pendant la journée, il était sur le tournage et le soir il retournait en prison".

Punzo a fréquemment confié des rôles à Arena dans ses pièces, adaptées de Shakespeare ou de Brecht, et l'acteur a été autorisé à prendre part aux tournées. Aniello Arena a également tourné dans deux films italiens dont Un Tigre parmi les singes de Stefano Incerti (2009) avant de se retrouver aujourd'hui dans un film en lice pour la Palme d'Or à Cannes.

La tradition du jeu d'acteurs en prison a été récemment illustrée par le film des frères Paolo et Vittorio Taviani, César doit mourir, Ours d'Or à Berlin en février, librement adapté du Jules César de Shakespeare par des détenus d'un quartier de haute-sécurité de la centrale de Rebbibia, à Rome.

La tradition du pizzo

Problème, à trop se frotter au milieu, Matteo Garrone se retrouve au centre d'une autre affaire. Il aurait payé la mafia pour tourner certaines scènes de Gomorra, son précédent long-métrage, Grand Prix du jury en 2008 sur la Croisette. Son adaptation du livre/enquête de Roberto Saviano du même nom avait alors exposé au yeux de tous l'influence de la Camorra, une des familles mafieuses qui sévit en Italie, dans la région de Naples.

Le quotidien La Repubblica retrace notamment le passage de Garrone devant les juges. Le réalisateur était entendu comme témoin dans cette affaire. Il s'agit de répondre aux accusations d'un repenti (ancien mafieux qui se met au service de la justice), Oreste Spagnuolo. Ce dernier prétend que 20.000 euros ont été versés au clan des Casalesi pour "permettre" le tournage de l'équipe dans la zone de Castel Volturno, tenue par la mafia.

Ces révélations recueillies par la journaliste Daniela De Crescenzo, présentes dans le livre/interview de Spagnuolo, Confessioni di un killer, ont toujours été démenties par Garrone. Le réalisateur admet néanmoins s'être rendu dans la maison d'un des acteurs lié aux Casalesi, "mais je ne connaissais pas les antécédents judiciaires de ce monsieur", a-t-il précisé.

D'autres arrestations

Ironie de l'histoire, depuis la sortie de Gomorra, plusieurs acteurs du film ont été placés sous les verrous pour activités mafieuses. Giovanni Venosa, jeune acteur chargé d'interpréter un chef de clan de la Camorra a été arrêté en 2009. Condamné auparavant à des travaux d’intérêts collectifs dans le nord de l’Italie pour trafic de drogue,Venosa avait profité d’une permission de Noël pour tenter d’obtenir le pizzo, l’impôt mafieux, de la part de commerçants de la région de Caserte, au nord de Naples.

Salvatore Fabbricino et Bernardino Terracciano qui campaient avec réalisme des personnages de boss napolitains ont été également accusés depuis le tournage du film d’être des affiliés de la Camorra.

Découvrez des extraits des deux films de Matteo Garrone

Close
Gomorra et Reality de Matteo Garrone
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Gomorrah: Matteo Garrone Interview - Video Dailymotion

Gomorra pleases the mob at Cannes | Film | guardian.co.uk

Gomorrah (2008) - IMDb

Gomorra pleases the mob at Cannes. » Roberto Saviano

Gomorrah (film) - Wikipedia, the free encyclopedia

Matteo Garrone's 'Gomorra' - a punch in the face - YouTube

CANNES 2012 • Le réalisateur de "Gomorra" aurait versé des pots-de-vin à la mafia

Candidat au Prix d'interprétation à Cannes, l'acteur italien est en prison