NOUVELLES

Des vétérans et des aspirants soldats défilent dans la capitale haïtienne

18/05/2012 07:27 EDT | Actualisé 18/07/2012 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Des centaines de vétérans de l'armée haïtienne et d'aspirants soldats qui refusent l'ordre du gouvernement de se démanteler ont marché à Port-au-Prince, vendredi.

Les anciens soldats et leurs jeunes recrues pressent le président Michel Martelly d'honorer sa promesse de campagne de rétablir les forces armées, qui ont été abolies en 1995 à cause de leurs violations des droits de la personne.

Le président Martelly a affirmé qu'il voulait rétablir l'armée, mais qu'il devait le faire par les voies juridiques appropriées. Son gouvernement a ordonné aux aspirants soldats de rentrer chez eux, mais il n'a rien fait de tangible pour démanteler le groupe, qui se déplace dans la capitale et ailleurs dans le pays comme s'il constituait une véritable armée.

Le défilé de vendredi a été généralement pacifique, mais en passant près du palais national, certains des membres du groupe ont lancé des pierres aux casques bleus des Nations unies, qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes. Certains aspirants soldats portaient des armes de poing.

Un photographe de l'Associated Press présent sur les lieux a indiqué avoir vu une vingtaine de personnes se faire arrêter et être conduites dans un poste de police.

Il n'a pas été possible de joindre un porte-parole de la police dans l'immédiat pour obtenir des détails sur les accusations qui pourraient être portées contre les personnes arrêtées.

La défilé est survenu alors qu'Haïti célébrait vendredi le 209e anniversaire de la création du drapeau national.

PLUS:pc