NOUVELLES

ATP - Rome: Djokovic bat Tsonga et attend Federer

18/05/2012 12:01 EDT | Actualisé 18/07/2012 05:12 EDT

Novak Djokovic, tête de série N.1, s'est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Rome, en battant le Français Jo-Wilfried Tsonga (N.5) en deux sets 7-5, 6-1 vendredi en quarts de finale.

Le Serbe affrontera en demi-finales le vainqueur du match entre le Suisse Roger Federer (N.3) et l'Italien Andreas Seppi, qui seront opposés en soirée.

"Le second set est un de mes meilleurs que j'ai joué cette saison", a déclaré Djokovic, tenant du titre au Foro Italico, après sa victoire contre Tsonga.

Mais le numéro un mondial a évité les questions sur sa forme moins étincelante que l'an dernier à la même époque, où il était toujours invaincu depuis le début de l'année 2011 en arrivant à Rome.

"Je ne compare pas avec l'an dernier, je l'ai dit. J'ai quand même de bons résultats, j'ai gagné un Grand Chelem (l'Australie) et Miami (Masters 1000). Je m'améliore, c'est ce qui compte."

Une demi-finale Djokovic-Federer à Rome, où l'on joue sur terre battue, serait un test important pour le joueur serbe avant Roland-Garros (27 mai au 10 juin). L'an passé, Federer avait battu Djokovic en demi-finales à Paris.

"Il n'y a pas de secrets entre nous, a dit +Djoko+, on a eu des grands matches ces quatre ou cinq dernières années, pas besoin de gaspiller des mots pour parler de ses qualités de joueur de tennis. C'est un grand défi, je serai prêt".

Tsonga s'est pour sa part déclaré satisfait de son premier set contre Djokovic. "J'aurais pu le pousser jusqu'au tie-break", a-t-il dit, "après c'était un peu dur de repartir, il y a zéro point gratuit contre lui, il ne te donne rien... Il a joué de mieux en mieux, et moi de pire en pire".

Mais le numéro un français reste confiant avant Roland-Garros. "Ces derniers jours je retrouve la patate, pour arriver à Roland frais et +dispo+", a-t-il assuré, même s'il pense qu'une victoire française est encore impossible.

"Soyons clairs, aujourd'hui il n'y a aucune chance qu'un Français gagne", a-t-il dit. "Vous allez voir qu'il suffit que je dise ça pour que ça arrive (rires)! Mais on travaille pour ça."

eba/eb

PLUS:afp