NOUVELLES

Visa américain pour la fille de Raul Castro: Washington dit respecter la loi

17/05/2012 03:54 EDT | Actualisé 17/07/2012 05:12 EDT

L'administration Obama a assuré jeudi qu'elle avait respecté les lois en vigueur lorsqu'elle a attribué un visa à la fille du président cubain Raul Castro, Mariela, provoquant ainsi la colère des exilés cubains installés aux Etats-Unis.

"Dans des cas comme celui-ci, notre politique d'attribution de visas est indépendante des relations politiques, économiques et de celles qui touchent aux droits de l'homme que nous entretenons avec tel ou tel pays. Nous nous conformons aux lois américaines", a expliqué Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat.

Mariela Castro, qui mène à Cuba une campagne pour les droits des homosexuels, a exceptionnellement obtenu un visa américain pour participer fin mai à un congrès de l'Association des Etudes latino-américaines (Lasa) sur le sujet, à San Francisco.

Les Etats-Unis refusent en général d'accorder des visas aux responsables cubains qui demandent à s'y rendre pour des raisons professionnelles.

L'attribution de son visa a déclenché la colère de parlementaires américains anti-castristes, à l'image de Robert Menendez qui juge la décision "illégale" car elle contrevient à un décret présidentiel américain qui interdit l'accès au territoire américain aux membres du Parti communiste cubain.

De son côté, David Rivera, un élu de Floride, haut lieu de l'exil cubain, a jugé que Mariela était "un grand défenseur du régime tyrannique de son père et de son oncle", Fidel Castro.

Les restrictions aux voyages à Cuba et aux échanges universitaires et culturels ont été assouplies par le président Barack Obama, et en 2011 près de 400.000 américano-cubains ont pu se rendre en vacances à Cuba.

du/gde/mdm

PLUS:afp